Cinema

« Midnight Meat Train », boucherie underground

29 juin 2009 | PAR Charlotte

Léon (Bradley Cooper) , un photographe fasciné par les méandres urbaines, vit avec sa petite amie Maya ( Leslie Bibb) à New-York. En passe d’être reconnu, il décide d’explorer encore plus loin les zmeat1ones d’ombres de la ville afin de satisfaire une influente galeriste. Irrésistiblement attiré par le danger, il se met à suivre un étrange usager du métro qu’il soupçonne d’être le mystérieux tueur qui sévit le long des lignes depuis des années. Adapté d’une nouvelle de Clive Barker, « Midnight Meat Train » a de quoi vous dissuader de traîner trop tard et d’attraper le dernier métro. Dégoulinant d’hémoglobines, les multiples scènes de boucherie ont de quoi donner des hauts le cœur d’autant que celles-ci ne sont pas toutes crédibles sûrement du à un petit budget  effet spéciaux. Quant aux clichés sur le thème du tueur insensible ( Vinnie Jones) qui passaient presque inaperçus au sein de l’œuvre originale, ils font ici figure de grosses ficelles qui rendent l’immersion dans l’histoire un peu laborieuse. Cependant si l’on parvient à surpasser ces détails relativement gênants, les scènes d’effroi et de suspens sont bien au rendez-vous malgré un scénario pas vraiment novateur. Savant mélange de Weegee, le photographe des scènes de crime, et de « Creep » de Christopher Smith, « Midnight Meat Train » s’appuie sur la potentialité de monstruosité concentrée en chaque homme, sujet passionnant mais qui aurait pu être ici exploité plus subtilement.

Sortie le 29 juillet, de Ryuhei Kitamura


Défilé Dunhill printemps / été 2010 : retour à l’ADN de la marque
Woody réinvestit Manhattan
Charlotte

One thought on “« Midnight Meat Train », boucherie underground”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *