Cinema

Massoud l’Afghan un documentaire phare de Christophe de Ponfilly

16 août 2011 | PAR Coline Crance

Les éditions du montparnasse sortent dans une édition double DVD à l’occasion du dixième anniversaire de l’assassinat de Massoud alors que le conflit en Afghanistan ne semble pas trouver d’issue, les films de Christophe de Ponfilly retraçant le parcours d’une résistance hors du commun.

 » En 1998, j’achevais ce film avec cette impression étrange de lancer une bouteille à la mer tant depuis quelques années, j’avais la triste sensation de parler dans le désert. Alors qu’il me semblait que cette réalité d’Afghanistan nous concernait tous, nous les Occidentaux, paradoxalement rares étaient ceux qui s’y intéressaient » Christophe de Ponfilly

Le 9 septembre 2001, le commandant Ahmad Shah Massoud est assassiné par les talibans. Celui qui aurait pu être l’allié du monde occidental, celui qui fut pour beaucoup d’Afghan le symbole pendant vingt ans de la résistance afghane, laisse alors les pleins pouvoirs aux extrémistes religieux, laissant alors l’Afghanistan dans la passivité et le chaos. Deux jours, plus tard les tours du World Trade Center s’effondrent …

En dix huit ans et onze films, Christophe de Ponfilly a parcouru l’Afghanistan aux côtés du commandant Massoud. Après avoir filmé, la résistance de Massoud contre l’armée soviétique en 1981 à travers son film Une vallée contre un empire. Ce journaliste de guerre, ce cinéaste autodidacte, retourne dans la vallée du Panjshir en 1997 pour tourner un documentaire phare et réaliser un puissant témoignage des exactions et de la solitude des Afghans dans cette guerre qui n’en peut plus de finir. Massoud l’Afghan est une plongée dans ce conflit. Il est aujourd’hui un documentaire culte et indispensable.

Il filme avec une grande lucidité et humilité ces paysans qui ne se soumettent jamais à l’envahisseur qui ont résisté dix ans à l’armée russe, guidés par leur chef qui n’arrive pas malgré tout ses efforts à alerter l’Occident des dangers de l’extrémisme religieux. Au coeur du réel, Christophe de Ponfilly continue de filmer même si parfois il doute de sa caméra face au mutisme de l’Occident et la complexité de la situation afghane. Sous les bombardements, il filme ces gens qui ne perdent pas l’espoir de voir leur pays en paix alors que leurs enfants sont tués par les bombes anti-personnelles. Il n’est pas afghan de faire ressentir ses sentiments, mais Christophe de Ponfilly pourtant livre un documentaire pleins d’émotions. Sa caméra sensible, sa propre introspection vis à vis de son travail de reporter de guerre captent des moments précieux et quotidien de ces combattants. Jamais indécent, Christophe de Ponfilly ne trahit ni leur coutume ni leur combat et essaie avant tout de comprendre et de saisir la force de ces paysans qui un jour ont du prendre les armes. Documentaire à la première personne , montage minutieux de toutes ces images de guerre, Christophe de Ponfilly recherche et redécouvre à travers son propre travail les traces de cette aventure singulière. Massoud l’Afghan a donc la force du documentaire de guerre, triste témoignage d’une nation qui tombe dans le chaos, des ambitions géopolitiques qui dépassent ces résistants mais il est aussi un moment intime, d’introspection qui essaye de transmettre au spectateur ce lien invisible, ces moments quotidiens qui lui permettent de comprendre la cause Afghane et la force et l’intelligence de ce commandant qui n’avait que le défaut de ne pas savoir parler anglais pour séduire la scène internationale, comme le dira avec le plus grand sérieux un journaliste de guerre de CBS. Un documentaire fort, malheureusement extrêmement lucide et visionnaire de la situation actuelle de l’Afghanistan.

Massoud l’Afghan , durée : 90 min, 1998

Autre que le documentaire Massoud l’Afghan, cinq films sont disponibles dans ce double DVD :

Une Vallée contre une Empire durée 52 min, 1981 :

Ce documentaire est le premier film de Christophe de Ponfilly. Il retrace le combat du jeune commandant Massoud contre l’armée soviétique. On observe alors ce jeune homme prendre la tête d’une marée de paysans, sûr de la victoire et installer son dispositif pour durer et contrer l’armée rouge.

Ahmad Shah Massoud, durée 44 min, 2001 : Christophe de Ponfilly revient au cours d’un entretien sur son travail et son amitié avec le commandant Massoud.Il livre ses impressions sur l’avenir de l’Afghanistan au lendemain de la mort du commandant.

Les dessous des cartes : L’Afghanistan , durée 7 min, 1997 : L’émission d’Arte présentée par Jean Christophe Victor, revient sur l’histoire de l’Afghanistan depuis le XIXè siècle, et présente la situation géopolitique du pays, avec l’installation des talibans et le rôle des ressources naturelles du voisin turkmène. Rapide et insicif, ce documentaire nous permet de saisir tout la complexité géographique de la région.

Vie clandestines, nos années afghanes, durée 90 min, 2000 : Christophe de Ponfily choisit dans ce documentaire un angle inédit. Il interroge ces milliers de français qui ont traversé la frontière pour aider ces populations oubliées de la communauté internationale. Certains sont devenus journalsites, espoins, chirurgiens, hommes politiques mais tous à travers leurs expériences offrent au spectateur des histoires insolites de cette cause qu’ils ont embrassé.

Massoud et la délégation de l’espoir, durée 56 min, 2002 : En juin, le commandant Massoud ne contrôle plus que 10 % du territoire de l’Afghanistan, mais continue de résister aux talibans. Une mission parlementaire franco-belge, mandatée par le président du Parlement européen et dirgée par le géénral Morillon, député européen, s’était alors rendue dans la vallée de Panjshir, auprès du commandant Massoud pour l’inviter à témoigner à Strasbourg. Christophe de Ponfilly filme tout, et montre surtout comment les hommes politiques occidentaux prennent soudainement conscience du danger du terrorisme islamiste. Mais pour autant, cette délégation n’amène pas une mobilisation politique et Massoud meurt assassiné un an plus tard.

Massoud l’Afghan de Christophe de Ponfilly, double DVD disponible le 6 septembre à la vente. Prix de vente : 18 euros aux éditions du Montparnasse

 

Infos pratiques

Cowboys et Envahisseurs : un western venu d’ailleurs
Paris – Texas, rencontre franco-américaine à dorothy’s gallery
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *