Cinema

(Live report) Bilbo le Hobbit : récit d’un voyage très attendu

(Live report) Bilbo le Hobbit : récit d’un voyage très attendu

13 décembre 2012 | PAR La Rédaction

Mardi 11 décembre, 23h30 : les retrouvailles avec Gandalf, Gollum, Bilbo ou encore Galadriel, sont proches. En effet, certains cinémas ont décidé de diffuser le nouveau film de Peter Jackson en avant première à 00h. Dans la file d’attente, on retrouve des fans de la saga déguisés en hobbit, des geeks, mais aussi des curieux qui souhaitent être les premiers à voir un des films les plus attendus de 2012. Alors qu’en est-il de ce nouvel opus ?

Peter Jackson avait pourtant dit qu’on ne l’y reprendrait plus ! Après la trilogie du « Seigneur des anneaux », ayant peur d’être insatisfait de son travail avec « Bilbo », il décide de désigner Guillermo Del Toro comme  son digne successeur à la caméra. Mais celui-ci jette l’éponge en 2010, et Peter Jackson est bien obligé de se rendre à l’évidence : l’histoire du Hobbit est faite pour lui. En effet, lui seul connaît si bien la terre du milieu, ses personnages fantastiques, ses décors d’heroic fantasy… Après avoir passé plus de 10 ans à filmer des nains, des elfes et des magiciens, on comprend qu’entre le réalisateur et l’œuvre de Tolkien s’est établi une véritable histoire d’amour.

Et quand on aime, on ne compte pas ! L’histoire de Bilbo, la préquelle du « Seigneur des Anneaux », n’était pourtant qu’un livre pour enfants atteignant à peine les 300 pages. Peter Jackson a choisi d’en faire une trilogie, dont chaque opus devrait à terme durer quasiment 3 heures… De quoi ravir tous ses fans !

Le premier épisode, « Le Hobbit : un voyage inattendu », commence comme on l’attendait : « Au fond d’un trou vivait un Hobbit… » Et c’est ainsi qu’on s’embarque dans une nouvelle saga, avec un peu d’appréhension et beaucoup d’excitation.  Pourtant, le film met du temps à démarrer : même si l’image est magnifique et les décors somptueux, le scénario laisse parfois à désirer. Le film met plus d’une heure avant de se révéler passionnant, et il est vrai qu’à une heure du matin, il est difficile de lutter contre les paupières lourdes et les coups de fatigue. La 3D est réussie sur la profondeur des plans, mais laisse à désirer quand aux reliefs des décors et des objets. Le film souffre aussi de la comparaison avec la première trilogie, car même si les effets spéciaux ont gagné 10 ans de technologie,  on regrette le manque de rythme de ce nouvel opus. Certes,  il s’agit d’une introduction à une nouvelle saga, et chaque personnage nécessite d’être présenté, mais les minutes défilent lentement et on se demande pourquoi le réalisateur a choisi de rajouter certaines scènes inutiles à l’histoire et à la narration.

Cependant, dire que ce film est raté serait complètement faux : d’un point de vue artistique, on peut même dire qu’il frôle le sans faute ! Tourné en haute définition, l’image est exceptionnelle et les décors sont à couper le souffle.  Certaines courses-poursuites resteront dans les mémoires, et le face à face entre Gollum et Bilbo est génial d’inventivité, de prouesse technologique et de drôlerie. Tous les éléments sont réunis pour en faire un film qui fonctionne car il fait partie d’un univers unique en son genre. En sortant de la salle, il est 3h du matin et malgré les mines fatiguées des spectateurs, les avis sont unanimes : vivement la suite !

Juliette Hebbinckuys

 

Gagnez 3 X 2 places pour la soirée MhAPpY au Petit Bain le 20 décembre !
This Is a Special Blackout Edition! à la Fondation Kadist
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *