A l'affiche

[Critique] « Le Hobbit 3 La Bataille des Cinq Armées » : Peter Jackson conclut honorablement une franchise mythique

[Critique] « Le Hobbit 3 La Bataille des Cinq Armées » : Peter Jackson conclut honorablement une franchise mythique

13 décembre 2014 | PAR Gilles Herail

6 films en 13 ans. Une série épique devenue mythique et appartenant dorénavant à l’histoire du cinéma. Cet ultime épisode manque de fraîcheur et nous embarque un peu moins mais l’efficacité technique de Peter Jackson n’est plus à démontrer, plaçant ce 3ème Hobbit en bonne position parmi les blockbusters des fêtes.

[rating=3]

Synopsis officiel: Atteignant enfin la Montagne Solitaire, Thorin et les Nains, aidés par Bilbon le Hobbit, ont réussi à récupérer leur royaume et leur trésor. Mais ils ont également réveillé le dragon Smaug qui déchaîne désormais sa colère sur les habitants de Lac-ville. A présent, les Nains, les Elfes, les Humains mais aussi les Wrags et les Orques menés par le Nécromancien, convoitent les richesses de la Montagne Solitaire. La bataille des cinq armées est imminente et Bilbon est le seul à pouvoir unir ses amis contre les puissances obscures de Sauron.

L’hexalogie (le mot existe) du Seigneur des Anneaux est à la fois un défi de production, une révolution technique et un monument du cinéma populaire mondial. Pendant 15 ans, Peter Jackson a quasiment mis de côté sa carrière de cinéaste (exceptés Lovely Bones et la participation sur Tintin) pour se consacrer entièrement à l’adaptation de Tolkien. Tournant ses trilogies en simultané, défendant le choix d’utiliser les décors naturels de ses terres néo-zélandaises. Pour une oeuvre somme que les plus fidèles fans aimeront regarder d’une traite lors de mémorables marathons. Ce dernier Hobbit, distribué une nouvelle fois pendant les fêtes, vient clore la seconde trilogie, s’arrêtant là où commençait La communauté de l’anneau. Comme les Star Wars des années 2000 de George Lukas. Après un premier épisode marquant un véritable changement de ton et un deuxième épique nous proposant des scènes véritablement bluffantes,

La Bataille des 5 armées tourne parfois en rond. Obligeant son réalisateur à dramatiser à outrance un roman qui brillait au contraire par sa légèreté et son esprit d’aventure quasiment enfantin. Accumulant les scènes de batailles déjà vues et revenues dans les précédents films. Peter Jackson centre son propos sur la schizophrénie de Thorin, délaissant le personnage de Bilbon et l’annonce du réveil de Sauron. Les sous-intrigues et l’héroïsme batailleur nous font moins d’effets mais la maestria visuelle de Jackson arrive encore parfois à nous surprendre. Quand le dragon déchaîne son courroux dans une magnifique scène d’introduction. Quand les deux chefs s’affrontent sur un terrain glacé mouvant. Quand Galadriel la pure dévoile son côté sombre et son immense pouvoir. Peter Jackson ne peut finir son incroyable travail d’adaptation de Tolkien par son plus grand film, le matériau ne s’y prêtant pas et la lassitude du spectateur jouant contre lui. Mais son Hobbit restera un des divertissements de choix pour Noel. En attendant l’après, qui permettra on l’espère au réalisateur néo-zélandais d’utiliser tout son talent pour nous surprendre à nouveau.

Gilles Hérail

Le Hobbit 3, un film de Peter Jackson avec Martin Freeman, durée 2h24, sortie le 10/12/2014

« Candide, si c’est ça le meilleur des mondes » : variations sur Voltaire à La rose des vents
« Le marketing de la peur » de Marie Hélène Westphalen
Gilles Herail

One thought on “[Critique] « Le Hobbit 3 La Bataille des Cinq Armées » : Peter Jackson conclut honorablement une franchise mythique”

Commentaire(s)

  • Cette Bataille des Cinq Armés reste dans la continuité des deux films précédents dans sa réalisation mais se démarque par son coté épique, principale attraction, vendu depuis le début par Peter Jackson. Au final il nous en met plein les yeux, pas de soucis là dessus, au détriment d’un scénario un peu trop vide et des personnages laissés à l’abandon. Le Hobbit reste cependant LE film incontournable de ces fêtes de Noel.

    décembre 21, 2014 at 19 h 32 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *