Cinema
Les sorties cinéma de la semaine du 22 Juillet

Les sorties cinéma de la semaine du 22 Juillet

22 juillet 2015 | PAR Hakim Akcha

Toute La Culture vous présente sa sélection cinéma des sorties de la semaine du 22 Juillet. Une semaine particulièrement tourné vers le passé avec des films plongeant dans les souvenirs de leurs personnages. Des souvenirs amoureux pour les uns et amicaux pour les autres. Mais également, de l’action avec La rage au ventre et Pixels.

Pixels.

Qui n’a jamais rêvé de se voir transporter dans le monde des jeux vidéos ? Seulement, il faut se méfier de nos désirs. Et ça, Chris Colombus le démontre parfaitement dans Pixel. On est dans les années 80, un groupe d’amis gamers ne peut s’empêcher de titiller la manette. Seulement, bien des années après, des aliens découvrent par hasard d’anciens jeux vidéos qui avait été envoyé dans l’espace. Les prenant pour une déclaration de guerre, ces derniers décident d’envahir et de détruire la Terre à l’aide de ces jeux-vidéos. Le président des États-Unis, qui n’est autre que l’un des gamers, fait donc appel à ses vieux amis pour l’aider à contrecarrer  l’invasion extra-terrestre. Une replongée dans le monde de PAC-MAN, Donkey Kong, Centipede, Galaga et bien d’autres jeux qui berçaient notre enfance.

Pitch Perfect 2.

Le film de Elizabeth Banks fait suite à The Hit Girls. On se retrouve deux ans après les premières aventures des Bellas, un groupe de chanteuse aux voix magnifiques mais aux styles marginaux, de Barden. Cette fois, elles sont connues et reconnues comme l’un des plus grands groupes nationaux exclusivement féminin en Amérique. Néanmoins, un fâcheux accident sur scène fait scandale et les empêche de concourir. La seule solution pour pouvoir participer au concours est de gagner le Championnat du Monde de chat a capella de Copenhague. Entre pression de la compétition musicale et peur de rater leur dernière année, les Bellas devront être plus souder que jamais.

Why We’re Young ?

Josh et Cornelia Srebnich forment un couple marié, heureux et quarantenaire sans enfant. Josh s’acharnant sur un documentaire inédit qu’il doit commencer ne trouve pas l’inspiration. Il paraît évident que quelque chose manque à l’homme. C’est à ce moment là, qu’il rencontre Jami et Darby, un jeune couple heureux, libre et spontané. Sa rencontre avec ce jeune couple apporte l’oxygène dont Josh avait besoin. Les couples se fréquentent de plus en plus et deviennent de plus en plus proche. Josh se rapproche particulièrement de Jamie et lui avoue qu’avant de la rencontrer, il ne ressentait plus que du désintérêt profond pour tout ce qui l’entourait. Une relation entre deux couples, fondamentalement différent, parfaitement étudiée par le réalisateur, Noah Bombach.

Pour lire notre critique de Why We’re Young ?, c’est par ici.

Je suis mort mais j’ai des amis. 

Lorsque le chanteur d’un groupe de rock belge décède, les quatre barbus qui lui servaient d’amis repartent en tournée à Los Angeles avec les cendres du chanteur. La veille du départ, dans l’appartement du défunt, un militaire moustachu se présente comme l’amant du chanteur. Un voyage drôle, et tolérant, offert par les frères Malandrin, qui promet d’être inattendu.

Tentez de remporter quelques places avec notre concours.

Nos Futurs. 

Un film de Rémi Benzançon qui livre la rencontre de deux amis d’enfance, qui s’étaient perdus de vue depuis le lycée. Le film retrace par bribes de souvenir la vie que les deux adolescents, puis adultes ont entretenu.

La rage au ventre. 

Après la mort de sa femme, le champion de boxe, Billy Hope voit tout son monde s’écrouler autours de lui. L’existence fastueuse et luxueuse qu’il entretenait avec sa famille disparait peu à peu avec la perte de sa maison, et de sa fortune. Le coup de grâce est donné lorsqu’il apprend qu’il perd la garde de sa chère petite fille. C’est en la personne d’un ancien boxeur, Tick Willis et en son entrainement qu’il retrouve peu à peu ses esprits. Ce combat sera le plus dur de sa vie : un combat pour la rédemption et pour retrouver sa fille. Un film d’Antoine Fuqua avec la bande son d’Eminem qui promet une ambiance noir et haletante aux spectateurs.

Visuel : © Affiches officielles des films présentés.

Sélection Fnac pour la rentrée littéraire 2015
« Les ennemis de la vie ordinaire », Héléna Marienské réunit tous les types d’addicts
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *