Cinema
Le palmarès de Paris Cinéma : La Guerre Est Déclarée encensé

Le palmarès de Paris Cinéma : La Guerre Est Déclarée encensé

13 juillet 2011 | PAR Morgane Giuliani

Lundi, le festival Paris Cinéma a révélé les grands gagnants de ce cru 2011, au sein duquel le dernier film de Valérie Donzelli, la Guerre Est Déclarée, fait oeuvre d’incontournable.

La Guerre Est Déclarée a en effet raflé les prix les plus prestigieux : Le Prix du Jury, le Prix du Public et le Prix des Bloggueurs. Cette histoire touchante d’un jeune couple apprenant la maladie de leur enfant venant de naître a su faire chavirer critiques comme spectateurs par sa justesse.  Il avait déjà émerveillé la croisette au dernier festival de Cannes où il a été présenté à la Semaine de la Critique. Une unanimité rare promettant un beau succès en salles à sa sortie le 31 août prochain.

Parmi les autres gagnants, on retrouve Sur La Planche, le premier film de Leïla Kilani explorant la vie et les rêves de filles-crevettes à Tanger. Le Jury des étudiants a quant à lui récompensé The Prize de Paula Markovitch, racontant l’Argentine troublée des années 70 à travers les yeux d’une petite fille.

Yuksek au Studio SFR livre son électro mélodique
Des monologues réjouissants à l’Etoile du Nord
Morgane Giuliani

3 thoughts on “Le palmarès de Paris Cinéma : La Guerre Est Déclarée encensé”

Commentaire(s)

  • Poujol-Lauly

    Ce fim est bouleversant, traité avec justesse et vérité.
    j’ai eu la chance d’assister à l’avant-première à Avignon le 13 juillet.
    J’ai donc pu écouter après le film les commentaires de valérie Donzelli qui a écrit le scénario -autobiographique- et jouer avec son compagnon de vie Jérémie Elkaïm.
    C’est vraiment un film sur l’énergie, l’optimisme et la volonté.
    Il y a des moments drôles, ce n’est pas desespérant, même si j’ai descendu un paquet de kleenex, gentiement offert par ma voisine de gauche. La salle de l’utopia était comble.En espèrant que le papa de Capucine se laisse convaincre d’aller voir ce film fin août. C’est notre histoire, en plus jolie…

    juillet 15, 2011 at 3 h 31 min
  • Poujol-Lauly

    Désolée pour les fautes d’accord que je découvre en me relisant…

    juillet 15, 2011 at 3 h 33 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *