Cinema

Le Palmarès 2010 du Festival de San Sebastian

27 septembre 2010 | PAR Pamina Le Guay

Le 58e festival de cinéma de Saint-Sébastien s’est clôturé samedi, Julia Roberts a reçu le prix Donostia et Neds, le film de Peter Mullan, le coquillage d’or.

Quinze films étaient en compétition officielle pour cette 58e édition du festival de Saint-Sébastien. Il s’est ouvert lundi dernier avec l’attribution d’un prix d’honneur, le prix Donostia décerné à l’actrice américaine Julia Roberts pour l’ensemble de sa carrière.

La récompense a été remise à la comédienne de 42 ans par l’acteur espagnol, Javier Bardem, son partenaire dans « Eat pray love », un film de Ryan Murphy présenté hors compétition dans la station balnéaire basque.

Parmi les récipiendaires du prix Donostia, on compte notamment Gregory Peck, Anthony Perkins, Robert Mitchum, Catherine Deneuve, Al Pacino, Michael Douglas, Vanessa Redgrave et Woody Allen.

Le Coquillage d’or, le prix du meilleur film et la plus haute récompense du festival, a été décerné au film « Neds » de l’acteur-réalisateur écossais Peter Mullan. Le jury, présidé par le cinéaste serbe Goran Paskaljevic, a été très séduit par ce film de Peter Mullan, déjà récompensé à Venise en 2002 pour « The Magdalene Sisters », qui dépeint le parcours difficile, dans les années 70, d’un jeune garçon de la banlieue de Glasgow.

Le Coquillage d’argent, le prix du meilleur réalisateur, a été décerné au Franco-Chilien Raoul Ruiz, pour son film fleuve (plus de 4 h) « Misterios de Lisboa » (Les mystères de Lisbonne).  Adapté du roman du portugais Camilo Castelo Branco. « Les mystères de Lisbonne » raconte, sur le mode du roman-feuilleton, les intrigues, amours et jalousies d’une série de personnages liés au jeune Pedro da Silva, un élève orphelin d’un collège religieux de Lisbonne.

Le prix du meilleur acteur a été décerné à l’acteur principal de Neds, le jeune acteur britannique Connor McCarron, pour son interprétation d’un garçon brillant qui se débat entre un père violent et l’ombre d’un frère aîné devenu membre du gang des NEDS (Non Educational Delinquents).

Le prix de la meilleure actrice a été décerné à l’interprète espagnole Nora Navas de « Pa negre », drame sur les années qui ont suivi la Guerre civile (1936-39), vu par un enfant, et signé par le cinéaste catalan Agusti Villaronga.

Le prix spécial du jury a été attribué au film espagnol « Elisa K », un film difficile, sur le thème de la pédophilie, des Catalans Judith Colell et Jordi Cadena.

La cérémonie de clôture a été accompagnée par la projection, hors compétition, du film de Gilles Paquet-Brenner « Elle s’appelait Sarah » sur les rafles de Juifs dans le Paris de l’occupation allemande.

Une…Un maquillage dans l’air du temps
Une Nuit Blanche où le vivant est rare
Pamina Le Guay

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *