Cinema

L’agenda cinéma de la semaine du 19 septembre

L’agenda cinéma de la semaine du 19 septembre

19 septembre 2018 | PAR Antonin Gratien

Quoi de nouveau dans les salles obscures cette semaine ? Entre retour de Jacques Audiard, film d’horreur attendu et comédie française, il y en a pour tous les goûts.

Les frères Sisters de Jacques Audiard

Pour la première fois Jacques Audiard, l’un des génies du cinéma français, s’essaie au genre du western avec un casting 5 étoiles. En effet Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal et John C.Reilly sont de la partie, rien que ça. C’est dans l’Amérique de l’Ouest qu’évoluent Charlie et Elie, les frères Sisters. Leur métier est de tuer, criminels souvent, et innocents parfois. Alors qu’ils sont cette fois engagé par le Commodore pour traquer un homme, leur périple va révéler des tensions entre le cadet, convaincu que ce mode de vie leur incombe fatalement, et l’aîné qui souhaite se ranger. Une aventure pleine de fureur qui mènera, peut-être, à la rédemption.

Lire notre critique du film ici.

Climax de Gaspard Noé

Difficile de passer à côté, comme toujours le nouveau film de Gaspard Noé s’annonce comme un évènement particulièrement clivant. La cause en revient à une esthétique très « clipée », des thématiques crues (sexe, drogue, violence), et un scénario tassé. Climax présente la nuit folle et terrible d’une troupe de danseurs urbains réunie dans une maison isolée en forêt. Rassemblés pour décompresser avant leur départ aux États-Unis, les membres du groupe se rendent compte qu’un des leurs a versé une drogue dans la sangria commune. Alors que certains se lancent dans une danse effrénée, d’autres sombrent lentement dans l’horreur. Une expérience-limite hypnotique rythmée par les titres de Thomas Bangalter (Daft Punk), Soft Celle ou encore Moroder.

Lire notre critique du film ici.

La Nonne de Corin Hardy

Paraît-il que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. C’est en tout cas le pari qu’à fait Corin Hardy avec son dernier film La Nonne avec un scénario (très) classique du genre horrifique. Une jeune nonne se suicide dans une abbaye roumaine. Immédiatement, l’Église catholique dépêche deux de ses représentants pour mener l’enquête. L’un est un prêtre dont le passé demeure trouble, l’autre un simple novice. Très vite, ils découvrent qu’une puissance maléfique règne sur l’abbaye. Débute alors une lutte où la vie et la foi des ecclésiastes seront mises en péril.

L’amour est une fête de Cédric Anger

Changement d’ambiance avec ce film signé Cédric Anger où Gilles Lellouche et Guillaume Canet sont vedettes. Le duo incarne les patrons d’un peep-show dans le Paris des années 80. Endettés et menacés, ils se trouvent contraints de faire affaire avec de grandes figures du monde du porno en tant que producteurs. Mais Franck et Serge, en plus d’endosser ce rôle, se trouvent être des enquêteurs en charge d’une investigation sur le blanchiment d’argent dans le domaine du X. Un double-jeu d’autant plus complexe que l’étrange groupe de tournage tisse de réels liens d’amitié, et d’amour.

Fortuna de Germinal Roaux

Après un long périple qui la laisse totalement démunie, Fortuna, jeune éthiopienne de 14 ans, est recueillie avec d’autres réfugiés dans un monastère des Alpes suisses. La paisible solitude des prêtres est bouleversée lorsqu’ils apprennent que Fortuna est enceinte Kabir, un africain d’une dizaine d’années son aîné. Il appartiendra à cette petite communauté religieuse de décider de son sort.

Visuels : © bandes-annonces officielles, affiche officielle

Alessandro Di Profio nous parle de la 3e édition de Concerts d’Automne [Interview]
Décès de Paul Virilio, urbaniste, essayiste, et philosophe de l’accélération
Antonin Gratien

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *