Cinema

Golden Globes 2015

Golden Globes 2015

12 janvier 2015 | PAR Matthias Turcaud

La cérémonie des Golden Globes, qui a récompensé comme chaque année les films préférés de la presse étrangère d’Hollywood, a aussi été l’occasion d’une nouvelle mobilisation en faveur des victimes des attentats ayant eu lieu à Paris cette semaine et, par extension, de la liberté d’expression. Retrouvez ici les prix les plus importants. Pour l’ensemble du palmarès, voir ici.

Meilleur film dramatique, meilleur réalisateur et meilleure actrice dans un second rôle

Boyhood de Richard Linklater : Le pari du réalisateur de la trilogie des « Before » a été préféré aux quatre biopics sur Stephen Hawking, Martin Luther King, John E. Du Pont et Alan Turing, et ce n’est pas nous qui allons nous en plaindre. Pour preuves : notre critique dithyrambique et notre bilan sur les meilleurs films américains de l’année. A noter que le film a aussi reçu le Prix du meilleur réalisateur et celui de la meilleure actrice dans un second rôle pour Patricia Arquette.

Meilleure actrice dans un film dramatique

Julianne Moore dans Still Alice : Pour ce drame sur une linguiste atteinte de la maladie d’Alzheimer, la rousse Julianne Moore remporte son sixième Golden Globe !

Meilleur acteur dans un film dramatique

Face à Steve Carrell, Benedict Cumberbatch, Jake Gyllenhaal et David Oyelowe, c’est finalement le jeune mannequin et acteur Eddie Redmayne, abonné aux rôles historiques jusqu’à présent, qui a été distingué pour sa performance dans la peau du cosmologiste Steven Hawking.

Meilleure actrice dans un film musical

Les biopics attirent les récompensent, et ce n’est pas cette édition des Golden Globes qui va contredire cette loi tacite, consacrant Amy Adams pour avoir fait revivre la peintre Margaret Keane dans le film Big Eyes de Tim Burton.

Meilleur acteur dans un second rôle

J.K. Simmons dans Whiplash : Après avoir été relégué pendant (trop) longtemps à des rôles (trop) mineurs, l’impressionnant J.K. Simmons trouve enfin un rôle à la mesure de son talent, à la manière d’un Christoph Waltz il y a sept ans.

Meilleur film en langue étrangère

Léviathan d’Andrei Zviaguintsev (Russie) : On avait aussi adoré ce film puissant et rigoureux du Russe Zviaguintsev, et on lui aurait aussi volontiers attribué ce prix.

Prix Cecil B. De Mille

George Clooney en a entre autres profité pour lui aussi pouvoir affirmer, et en français, « Je suis Charlie ».

Crédits photos : photos officielles des films respectifs et creative commons

Décès de Francesco Rosi
Le blogueur saoudien Raif Badawi flagellé en place publique
Matthias Turcaud
Titulaire d'une licence en cinéma, d'une autre en lettres modernes ainsi que d'un Master I en littérature allemande, Matthias, bilingue franco-allemand, est actuellement en Master de Littérature française à Strasbourg. Egalement comédien, traducteur ou encore animateur fougueux de blind tests, il court plusieurs lièvres à la fois. Sur Toute La Culture, il écrit, depuis janvier 2015, principalement en cinéma, théâtre, ponctuellement sur des restaurants, etc. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *