Cinema
Critique : Week-end Royal, comédie (romantique) du pouvoir avec Bill Murray en Roosevelt

Critique : Week-end Royal, comédie (romantique) du pouvoir avec Bill Murray en Roosevelt

01 mars 2013 | PAR Gilles Herail

Week-end Royal est une surprise sans être un très bon film. On s’attendait à une comédie romantique en costumes avec performances à oscars et l’on découvre une œuvre plus tarabiscotée, hésitant en bon et mauvais goût, drame et comédie, politique et légèreté.

Synopsis: Juin 1939, le Président Franklin D. Roosevelt attend la visite du roi George VI et de son épouse Élisabeth, invités à passer le week-end dans sa propriété à la campagne. C’est la première visite d’un monarque britannique aux États-Unis. La Grande-Bretagne se prépare à entrer en guerre contre l’Allemagne et espère obtenir l’aide américaine. Les bizarreries et l’étrange mode de vie du président étonnent les souverains. En ce week-end royal, pris entre les feux de sa femme, sa mère et sa secrétaire, les affaires internationales ne sont pas vraiment la priorité de Roosevelt davantage intéressé par sa relation avec sa cousine Daisy.

Week-end Royal est un film de points de vue. Qui change d’angle et de narrateur sans se soucier de la cohérence. Le tout commence à travers les yeux de cette cousine simple et discrète qui va se laisser séduire par le charismatique Roosevelt et entrer dans un monde qu’elle ne connait pas. Mais cette piste est laissée de côté à l’arrivée du couple royal où la relation quasi paternelle entre Roosevelt et le roi bègue prend le dessus. Avec en arrière fond un contexte historique de tensions, aux portes de la seconde guerre mondiale.

Week-end Royal porte parfois les atours du drame romantique en costumes avec cette histoire d’amour improbable. Mais emprunte aussi à la comédie historique avec un couple royal parfois a la limite du grotesque. Au récit initiatique et de transmission dans les très belles scènes entre Roosevelt et le jeune roi britannique. Le film défend une certaine vision de l’élégance dans l’image, le décor et les bons mots mais des ruptures de ton plus crues s’interposent (incroyable scène de masturbation devant un paysage bien poétique de jolies petites fleurs avec Bill Murray et Laura Linney). Bill Murray est évidemment parfait et l’on suit le film sans déplaisir. En se demandant malgré tout où le réalisateur a bien voulu en venir. Une curiosité.

Gilles Hérail

Une comédie dramatique de Rocher Michelle avec Bill Murray et Laura Linney, durée 1h35 minutes, sortie le 27 février 2013

 

Yeah Festival ! Laurent Garnier aux manettes d’un festival rock !
[Interview] Saori Jo : Je suis hyper émotive
Gilles Herail

One thought on “Critique : Week-end Royal, comédie (romantique) du pouvoir avec Bill Murray en Roosevelt”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *