Cinema
Cinéma : tour d’horizon des festivals de l’été

Cinéma : tour d’horizon des festivals de l’été

04 juillet 2011 | PAR Vincent Brunelin

Festivals en plein air ou à l’ombre des salles obscures, à Paris ou en province, l’été sera faste pour les passionnés de cinéma. Faites votre choix !

La 39e édition du Festival international du film de La Rochelle se tiendra jusqu’au 10 juillet et s’est ouverte vendredi soir avec la projection d’Habemus Papam de Nanni Moretti (en compétition officielle lors du dernier Festival de Cannes). Au programme, des rétrospectives de Buster Keaton et David Lean et des invités d’honneur prestigieux avec, entre autres, le scénariste Jean-Claude Carrière, le réalisateur Bertrand Bonello et un des maîtres japonais de l’animation, Yamamura Koji.

Paris Cinéma a également démarré ce week-end et aura lieu jusqu’au 13 juillet. Pour cette 9e édition présidée par la comédienne Charlotte Rampling, le festival  offre un programme pléthorique : plus de 250 films dans une quinzaine de lieux de la capitale, dont beaucoup d’inédits, le Mexique à l’honneur à travers un panorama de plus de 40 films, une Brocante Cinéma et en clôture, un Ciné-Karaoké géant suivi de son bal au Centquatre.

Du 5 au 9 juillet se tiendra la 34e édition du Festival du film court en plein air de Grenoble. Depuis plus de 30 ans, il poursuit son œuvre de découverte du court métrage, autour d’une compétition qui demeure parmi les plus reconnues du paysage cinématographique français. Et surtout, le festival est totalement gratuit. Une trentaine de courts métrages concourront à une douzaine de prix.

Amateurs de films d’horreur et passionnés de cinéma de genre, le Bloody Week-end est fait pour vous. L’évènement, qui s’adresse quand même à un public âgé de plus de 16 ans, aura lieu les 8,9 et 10 juillet à Audincourt dans le Doubs. Fort de sa première expérience l’an passé, la convention se donne les moyens d’accueillir encore plus de personnes pour la seconde édition et se pose également en lieu de rendez-vous de différents artistes parmi lesquels des peintres, des sculpteurs, des écrivains et des auteurs de bandes dessinées. L’occasion peut-être de croiser les acteurs Dominique Pinon et Philippe Nahon, tous deux membres du jury.

Petit festival niché au cœur du territoire cévenol, le Festival international du film de Vébron en est déjà à sa 24e édition. Créé en 1988 et parrainé depuis ses débuts par la comédienne Bernadette Lafont, il est devenu la plus ancienne manifestation culturelle de la Lozère. Dans cet écrin de verdure, le festival n’oublie pas de rendre chaque année un hommage à la planète Terre et à sa biodiversité au travers d’expositions et de films documentaires. Il se déroulera du 19 au 23 juillet prochain.

 

« On y joue, on y danse, on y erre le long des trottoirs, on y croise, juste au coin, l’amour ou l’aventure, on y élève des barricades, on y meurt : la rue est le lieu cinématographique par excellence »; c’est sous le thème « D’une Rue à l’Autre » que le Parc de la Villette accueillera du 19 juillet au 21 août 2011 les écrans du 7e art. Les vendredis ce sont les jeunes réalisateurs qui ont réalisé leur premier long métrage en 2010 qui voient leurs films projetés; les samedis ce sont les réalisateurs confirmés. La programmation est à retrouver ici.

L’Île de Beauté n’est pas en reste. Le village de Lama accueillera du 30 juillet au 5 août son 18e Festival du film. Fondé en 1994, il a pour thème la ruralité et propose une vingtaine de longs métrages provenant en majorité de l’Union Européenne ainsi qu’une compétition de courts, des documentaires et un regard sur la production corse.

Festival de l’humour et du décalé qui se tiendra pour sa 10e saison les 5, 6 et 7 août prochains, Ciné sans filet a pour objectif de révéler les jeunes talents du court métrage. Cette édition comprendra des concerts et des ateliers pédagogiques animés par des artistes et des professionnels du cinéma. Toutes les projections ont lieu en plein air, et le festival investit la ville d’Alet-les-bains avec du théâtre de rue, des expositions, et annonce la couleur, de la « bonne humeur ».

Direction la Bretagne à présent. Le Festival du film insulaire de l’île de Groix mettra à l’honneur l’archipel de Nouvelle-Calédonie du 17 au 21 août avec plus de 40 films, fictions comme documentaires. Les insulaires et les amoureux des îles s’y retrouveront autour du cinéma, de la musique, des débats et des expositions, à la rencontre des cultures du monde entier.

Toujours chez nos amis bretons, le 34e Festival de cinéma de Douarnenez se déroulera du 19 au 27 août. Festival engagé, il invite des peuples, proches ou lointains, qui ont en commun de lutter pour leurs identités, souvent bafouées. Combats pour le territoire, pour la langue et la culture, pour un statut politique, ou pour la dignité tout simplement. Cette nouvelle édition fera la part belle à l’Afrique du Sud.

Les 27e Rencontres Cinéma de Gindou (Lot) auront lieu du 20 au 27 août. Au cours de la semaine, une centaine de films est répartie dans trois sélections : une rétrospective des films d’un auteur qui devient le parrain de l’édition (cette année le réalisateur Nicolas Philibert), les Vagabondages Cinématographiques (des courts et longs métrages, de fiction ou documentaires, tous récents et certains inédits), et des films du patrimoine proposés par La Cinémathèque de Toulouse.

C’est le Festival Silhouette Courts Métrages du 27 août au 4 septembre 2011 qui clôt la saison estivale. L’Association Silhouette est créée en 2002 par de jeunes passionnés et professionnels du cinéma pour promouvoir le court métrage. Le Festival Silhouette des Courts Métrages, situé au cœur des Buttes Chaumont, convivial et festif, fête ses 10 ans cette année. Ouvert à tous les publics et tourné vers les professionnels, il permet aux jeunes réalisateurs de voir leurs films récompensés (le prix du public permet au film lauréat de participer au Short Film Center du Festival de Cannes). Des lives en plein air précèdent chaque projection.

10 DVD de « La permission de minuit » à gagner!
Focus Marylène Negro au festival Côté Court
Vincent Brunelin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *