Cinema
[Cannes 2021, Compétition] Bergman Island, les vacances cinéphiles de Mia Hansen-Løve

[Cannes 2021, Compétition] Bergman Island, les vacances cinéphiles de Mia Hansen-Løve

12 juillet 2021 | PAR Yaël Hirsch

La réalisatrice dUn amour de jeunesse et de l’Ours d’or L’Avenir, Mia Hansen-Løve s’attaque au mythe Bergman avec fiction, détachement et légèreté dans un film lumineux, au casting international. 

Le réalisateur, Tony (Tim Roth, élégant et étonnant), et sa femme Chris (la belle Vicky Krieps) sont invités en résidence sur la fameuse île de Faro, filmée et mythifiée par le grand Ingmar Bergman – qui y a aussi habité. Alors que Tony donne une masterclass, Chris a du mal à écrire son nouveau roman, qui parle justement d’amours illicites et passionnés sur l’île… La fiction et la réalité s’entremêlent délicatement, au fur et à mesure que les grandes balades à vélo se succèdent dans la lumière du Nord, l’été… 

On peut badiner avec Bergman…

Avec ce film à la fois référencé et parfois joliment irrévérencieux à l’égard de la statue du commandeur, « aussi cruel dans sa vie privée que dans ses films », Mia Hansen-Løve nous entrouvre avec fraîcheur et sensualité son journal des vacances d’été. Elle ne fait pas trop de références, filme vraiment l’île avec ses yeux à elle, utilise une pointe d’humour (le couple dort dans le lit matrimonial de Scènes de la vie conjugale) et réunit un casting international éblouissant : Vicky Krieps, Tim Roth, Mia Wasikowska et Anders Danielsen.

…Pas avec le désir 

Surtout, elle livre de beaux portraits de femmes, sensuelles, libres, en lien avec leurs émotions et osant s’exprimer et vivre et pleinement. On peut badiner avec Bergman, pas avec le désir et l’amour qui naissent au détour d’un bain de mer, d’un sauna sur la plage ou d’une balade dans les dunes… Une note légère et fraîche qui étonne en compétition officielle et pourrait bien tirer son épingle du jeu. 

Bergman Island, de Mia Hansen-Løve, avec Vicky Krieps, Tim Roth, Mia Wasikowska, Anders Danielsen Lie, Francen 2020, 105 minutes, en compétition, sortie en France le 14 juillet 2021.

Visuel : affiche du film © Les films du poisson

Francofolies de La Rochelle : Martin Luminet, un talent Monstre
Tuerie allie le bleu et le gospel dans son EP « Bleu Gospel » (Interview)
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture