A l'affiche
La sélection cinéma de la semaine du 26 novembre

La sélection cinéma de la semaine du 26 novembre

26 novembre 2014 | PAR Nina Farge

 Amitié fusionnelle sur fond urbain glaçant, amour passionnel, film pour enfants sur l’arrivée de la neige… Le ton des sorties cinéma de la semaine a sa part d’onirisme, mais d’autres thèmes plus graves sont également abordés à travers le calvaire physique et spirituel d’un prêtre persécuté, et un documentaire implacable sur la violence de la colonisation.

Mercuriales de Virgile Vernier

Le long-métrage de Virgile Vernier répercute avec encore plus de puissance les thèmes emblématiques de son précédent moyen-métrage, Orléans. Deux jeunes filles esseulées se rencontrent dans les Tours Mercuriales où elles travaillent: Joane a le rêve un peu fou de devenir danseuse professionnelle, alors que Lisa a abandonné l’onirisme pour une lucidité implacable. Entre enchantement et désillusions, cette amitié fusionnelle parviendra à rompre la déréliction glaçante de l’environnement urbain pour dessiner un « ailleurs », lieu idyllique plus salvateur qu’une quelconque histoire d’amour. Un univers unique, à découvrir absolument.

Lire notre critique.


Bande-annonce : Mercuriales

Calvary de John McDonagh

John McDonagh met en scène dans ce troisième film dont il est le réalisateur, l’épreuve d’un prêtre pur et bienveillant confronté à la noirceur humaine. Dans notre interview, l’anglo-irlandais confiait trouver « plus intéressant[e] l’idée de filmer un bon prêtre qui est menacé », là où « le modèle du prêtre mauvais ou pervers était trop attendu ». Après avoir « eu une famille, perdu sa femme et élevé une fille », l’homme qui s’est fait religieux sur le tard dispose d’une expérience singulière « du désir, de la sexualité et de beaucoup de sentiments humains » lui permettant de se poser en confesseur dévoué et compréhensif face aux habitants de son village. Mais étant « trop pur », il suscite rapidement le ressentiment, et semble perpétuellement menacé. Le conflit est également spirituel, confronté à de sombres personnages se revendiquant néanmoins fils de Dieu. A travers ce véritable calvaire, le réalisateur ouvre par ailleurs une réflexion sur « le politique et les excès de la finance »: plutôt qu’anticlérical, ce sont « les autorités » que le film met à mal.

Lire notre interview de John McDonald. Lire notre interview de Marie-Josée Croze (personnage de Teresa).

Bande-annonce de Calvary

Alléluia de Fabrice du Welz

La folie passionnelle dans toute sa romantique abjection: Gloria lavait des cadavres à la morgue, Michel vivait de ses charmes. Tous deux se rencontrent grâce à une petite annonce et tombent éperdument amoureux. Mais alors qu’ils traversent la contrée à l’affût de nouvelles proies féminines à qui extorquer de l’argent, Gloria se révèle d’une jalousie effroyable, jusqu’à être gagnée par des pulsions meurtrières. Bonnie & Clyde modernes, les personnages sont inspirés d’un fait divers américain des années 50, transposé ici dans les Ardennes. La monstruosité n’empêche pas un humour décalé et caustique: alléluia!

Lire notre critique.

Bande-annonce du film Alléluia

Concerning violence de Gören Hugo Olsson

Frantz Fanon est un philosophe anticolonialiste martiniquais, assez méconnu en France. Il est l’auteur des Damnés de la Terre (The Wretched of Earth) en 1961: dénonçant d’une plume âcre la violence de la colonisation, il fera un tel scandale que ses écrits demeureront longtemps interdits en France. Le réalisateur Gören Hugo Olsson s’est inspiré de cet ouvrage dans son nouveau film intitulé Concerning violence (De la violence): porté par la voix ardente de Lauryn Hill, le texte résonne comme une lourde sentence dans les ténèbres des images implacables. Un documentaire qui veut mettre fin à l’aveuglement général, dans ce combat toujours d’actualité contre la violence et l’aliénation.

Lire notre critique.

Bande-annonce de Concerning violence

De la neige pour Noël de Rasmus A. Sivertsen

Dans ce film d’animation pour les petits et les grands, Solan le canard et Ludvig le hérisson se désespèrent de voir enfin la neige tomber. Alors que Noël approche, Féodor l’inventeur décide un jour de prendre les choses en main et élabore une machine à neige. Mais les jaloux ne se font pas attendre, et le dispositif attire tout particulièrement la convoitise du directeur du journal local, blâmé par les habitants de Pinchcliffe pour titrer chaque jour l’arrivée prochaine de la neige. Comment éviter la catastrophe? Un récit construit sur le schéma basique du film pour enfants, ébauchant néanmoins une réflexion mature sur le monde actuel, dont les dérives du métier de journaliste sont le miroir.

Lire notre critique.


De la neige pour Noël de Rasmus A…

Visuel: affiches de Calvary; Mercuriales; De la neige pour Noël

Une: Mercuriales

[La recette de Claude] Merveilles de Gascogne
L’interview stroboscopique : Caandides
Nina Farge
Étudiante en deuxième année de master "Administration de la musique et des arts du spectacle vivant" à l'université d'Evry, licenciée en "Lettres et Arts"; je me passionne depuis toujours pour la culture, et plus particulièrement pour la danse.

One thought on “La sélection cinéma de la semaine du 26 novembre”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture