A l'affiche

Orléans, un film étrange et beau de Virgil Vernier

Orléans, un film étrange et beau de Virgil Vernier

01 mai 2013 | PAR Olivia Leboyer

A Orléans, les fêtes autour de la figure de Jeanne d’Arc ont une ampleur particulière. Deux jeunes strip-teaseuses s’y retrouvent mêlées. Entre désenchantement et espoirs, un beau film, qui sort précisément le 1er mai.

Les premiers plans dressent la topographie. La ville d’Orléans nous est présentée, un peu à la manière d’Eric Rohmer. Une ville, son cœur, ses artères, et ses jolies habitantes. Ici, les jeunes filles en quête d’amour et d’aventures se trouvent dans un cul de sac, un club de strip-tease miteux. Sans illusions, Sylvia, la Russe, économise soigneusement et, en attendant, attrape avec succès le maximum de clients. Joane vient tout juste d’arriver. Orléans représente à ses yeux une première étape vers la liberté avant, peut-être, Paris. Elle se rêve danseuse professionnelle. Avec les clients, les choses ne lui viennent pas aussi facilement. Quelque chose ne passe pas. Lorsque, au détour d’une promenade, les deux jeunes filles tombent, par hasard, sur une autre jeune fille de leur âge, mais en cuirasse, la surprise et l’amusement les ravissent. C’est Jeanne d’Arc, ou plutôt la jeune fille engagée pour l’incarner, le temps de quelques journées particulières, à Orléans.

Entre documentaire presque clinique, confidences saisies au vol et soudaine irruption de l’onirisme, Virgil Vernier réussit un moyen métrage d’une vraie force d’évocation.

Orléans, de Virgil Vernier, France, 58 minutes, avec Andréa Brusque, Julia Auchynnikava. Sortie le 1er mai 2013.

http://www.youtube.com/watch?v=_nYmT0sx0Rk

[Live report] VOLO à L’Olympia, un pur bonheur
[Live report] L’ouverture du festival Aurores Montréal avec Salomé Leclerc, Marie-Pierre Arthur et Ariane Moffatt au Divan du Monde
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *