A l'affiche
[Critique] « Supercondriaque » Dany Boon rappelle qu’il n’est ni De Funès ni Claude Zidi

[Critique] « Supercondriaque » Dany Boon rappelle qu’il n’est ni De Funès ni Claude Zidi

01 mars 2014 | PAR Gilles Herail

La critique à été plutôt indulgente pour le dernier Dany Boon après avoir massacré la suite des Trois frères. Moins cossue et assumant sa ringardise, on préfère largement le retour des Inconnus à ce Supercondriaque qui cache sous des grimaces incessantes de Dany Boon une absence totale d’idées.

[rating=1]

Après les sympathiques Chtis dont on ne comprend toujours pas le succès (contrairement à l’excellent Intouchables) et le mauvais Rien à déclarerDany Boon continue une carrière en dent de scie qui s’inspire ici de ces derniers semi-échecs au box-office en tant qu’acteur. Un plan parfait et Le Volcan (plus réussi grâce à l’hilarante Valérie Bonneton). Avec une bonne idée de comédie trop peu exploitée, l’hypocondrie, Dany Boon s’égare avec un scénario qui part dans toutes les directions pour justifier un budget bien trop élevé avec trois cascades et des péripéties à l’étranger inutiles.

Le film commence mollement et gardera son absence de rythme en dehors de quelques répliques bien senties et de scènes jubilatoires dans la prison des Balkans. On sauve aussi la toujours très efficace Alice Pol qui se tire très bien d’un rôle écrit de manière caricaturale. Kad, dont la sobriété bienvenue réserve les moments les plus sympathiques du film est aussi très bon. Mais encore plus que dans les précédents, on a droit à un show Boon pendant près de deux heures, apprécié par la salle composée de fans purs et durs mais qui décevra au delà du cercle de fidèles. Dany Boon acteur singe de Funès mais n’en a pas le génie. Il grimace, gémit, riboule des yeux et surjoue en permanence de  manière quasi gênante en empêchant toute empathie pour son personnage. Boon réalisateur essaie d’approcher Veber, Zidi et Oury mais n’en a pas le rythme et la sympathie. Et Boon auteur ne peut s’empêcher d’ajouter une touche romantique qu’il pense nécessaire à la conception d’un grand succès populaire en 2014, handicapant la structure comique de son film.

Non vraiment ce Supercondriaque n’a pas beaucoup d’intérêt. Et il y a d’autres bien meilleures comédies en ce moment en salles. Le fabuleux Lego movie qui malgré ses airs de pub déguisée est en réalité une explosion comique folle et toujours inventive. Les 3 frères qui font cheap et dépassés mais s’en amusent et n’essaient pas de jouer au plus malin. Et Le crocodile du Botswanga enfin, moins réussi que Case Départ mais qui a le mérite d’aller chercher un rire poil à gratter moins évident. Si Boon humoriste ne vous amuse que partiellement, évitez donc son dernier film qui ne respire pas  la sincérité notamment dans son utilisation très légère du thème des clandestins qui tombe comme un cheveu sur la soupe.

@Gilles Hérail

Supercondriaque, un film de Dany Boon avec Dany Boon, Kad Merad et Alice Pol, durée 1h47, sortie le 26 février 2014

Visuels et bande-annonce officiels du film.

Savoirs : Les 10 conférences du mois de mars 2014
La revue de web de la semaine
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture