A l'affiche

« Radin ! »: Notre avis sur la nouvelle comédie avec Dany Boon

« Radin ! »: Notre avis sur la nouvelle comédie avec Dany Boon

27 septembre 2016 | PAR Gregory Marouze

Toute La Culture se penche cette semaine sur la nouvelle comédie interprétée par Dany Boon : Radin ! Si tous les films avec l’acteur sont loin d’être enthousiasmants, nous refusons à Toute La Culture d’avoir des a priori. Aussi, sommes-nous allés voir Radin ! avec pas mal de curiosité. Ce film – qui bénéficie d’une excellente idée de départ – est signé par un réalisateur adepte du cinéma d’action: Fred Cavayé ! Notre avis sur le film…

[rating=1]

Lorsque l’annonce a été faite que Fred Cavayé allait passer à la comédie (après avoir réalisé des films d’action français efficaces: Pour Elle, A Bout Portant, Mea Culpa), Toute La Culture s’est dit qu’il s’agissait d’une excellente idée.

Parce que ces dernières années, beaucoup de comédies françaises bénéficiaient d’un rythme proche de l’électro-encéphalogramme plat ! Et quand nos comédies décident de mettre le turbo, elles confondent vitesse et précipitation. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les films de Jean-Marie Poiré qui se fourvoient souvent dans l’hystérie !

Pourtant, certains grands de l’âge d’or de la comédie américaine (Hawks, Lubitsch, Capra, …) et des maîtres français du genre (De Broca, Oury, Rappeneau, …) ont prouvé que le tempo dans un film comique, c’est capital !

Alors, pourquoi pas un réalisateur de cinéma d’action à la barre d’une comédie avec Danny Boon ?

Pourtant, on déchante vite tant Radin ! se traine. On aurait aimé du tonus, de l’invention, de la causticité voire de la méchanceté dans ce film qui a, pourtant, l’excellente idée de suivre les mésaventures d’un radin pathologique !

Radin ! démarre bien, avec une séquence d’ouverture – réalisée façon film de famille en Super 8 – nous présentant le trauma originel de François Gautier, personnage incarné par Dany Boon. Une autre scène – en hommage à The Shining de Kubrick – nous a beaucoup plu. C’est cette forme de délire que nous aurions aimé retrouver durant tout le métrage !

Hélas, le film nous réserve des ressorts scénaristiques usés quand le radin rencontre sa fille, dont il ne soupçonnait pas l’existence. On doit alors supporter des scènes larmoyantes (surlignées au « stabilo » par une musique bien trop envahissante) !

5290

Dommage ! On pensait que Fred Cavayé – également coauteur du scénario – nous offrirait de l’énergie, du peps et de l’audace. On a la fâcheuse impression que Radin ! n’ose pas aller au bout de son délire de peur de perdre le public du samedi soir. Pourtant, le grand public aime qu’on le surprenne. Il suffit de voir les succès rencontrés par certaines comédies de Albert Dupontel (9 Mois Ferme : 2 070 776 entrées France) !

De plus, les seconds rôles (qui font souvent le bonheur des comédies) ne marquent pas. Quant à Dany Boon, s’il se montre à la hauteur en tant qu’acteur comique, il ne convainc guère lors des scènes dramatiques.

Aux Etats-Unis, avec un sujet comme celui de Radin !, le regretté Blake Edwards aurait livré un chef-d’œuvre de dinguerie ! Evidemment, comparaison n’est pas raison. Mais on a bien le droit d’attendre d’une comédie qu’elle nous fasse rire et montre même un peu d’irrévérence, non ?

Pour tout dire, on aimerait que Dany Boon se retrouve plus souvent dans des comédies à la hauteur de son talent. Les réalisateurs ont-ils du mal à « utiliser » cette personnalité singulière du cinéma français ? La question mérite d’être posée.

Espérons qu’avec son prochain long-métrage en tant qu’auteur et réalisateur, Raid Dingue – dont la sortie est annoncée pour le 1er février 2017-, Dany Boon se montre plus aventureux. Après tout, on n’est rarement mieux servi que par soi-même.

Grégory Marouzé.

Synopsis : François Gautier est radin ! Economiser le met en joie, payer lui provoque des suées. Sa vie est réglée dans l’unique but de ne jamais rien dépenser. Une vie qui va basculer en une seule journée : il tombe amoureux et découvre qu’il a une fille dont il ignorait l’existence. Obligé de mentir afin de cacher son terrible défaut, ce sera pour François le début des problèmes. Car mentir peut parfois coûter cher. Très cher…

Radin ! de Fred Cavayé

Avec Dany Boon, Laurence Arné, Noémie Schmidt, Patrick Ridremont

Durée 1h29

Sortie le 28 septembre 2016

Visuels: © Mars Films

[Interview] Le Prix Brienne du livre géopolitique de l’année pour Jean Guisnel et Bruno Tertrais
Agenda Classique de la semaine du 26 septembre
Gregory Marouze
Cinéphile acharné ouvert à tous les cinémas, genres, nationalités et époques. Journaliste et critique de cinéma (émission TV Ci Né Ma - L'Agence Ciné, Revus et Corrigés, Lille La Nuit.Com, ...), programmation et animation de ciné-clubs à Lille et Arras (Mes Films de Chevet, La Class' Ciné) avec l'association Plan Séquence, Animateur de débats et masterclass (Arras Film Festival, Poitiers Film Festival, divers cinémas), formateur. Membre du Syndicat Français de la Critique de Cinéma, juré du Prix du Premier Long-Métrage français et étranger des Prix de la Critique 2019, réalisateur du documentaire "Alain Corneau, du noir au bleu" (production Les Films du Cyclope, Studio Canal, Ciné +)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *