A l'affiche
[Critique] « Pandora » d’Albert Lewin en version restaurée sur nos écrans le 28 janvier

[Critique] « Pandora » d’Albert Lewin en version restaurée sur nos écrans le 28 janvier

23 janvier 2015 | PAR Yaël Hirsch

Le chef d’oeuvre d’Albert Lewin où la femme fatale est elle-même en proie au destin du « Hollandais volant » ressort en copie restaurée mercredi prochain. L’occasion de voir les  couleurs intenses des tenues chatoyantes d’Ava Gardner sur fond nocturne de baie andalouse des années 1930. Un régal!

[rating=5]

Dans un port d’Espagne des années 1930 où quelques expatriés anglo-saxons s’adonnent à la langueur, aux sports automobiles, à l’érudition et aux nuits capiteuses tapissées de Flamenco, la belle Pandora (Ava Gardner) fait tourner toutes les têtes masculines, y compris celle du Torero de renommée nationale. Elle-même fend la nuit avec une indifférence qu’on lui reproche, dans des tenues (que la restauration permet d’admirer dans leurs) vert émeraude, bleu pervenche ou jaune poussin.

Mais l’arroseur est arrosé et la femme fatale est sortie de sa torpeur pour aimer avec passion. L’arrivée de Hendrick (James Mason) sur son navire majestueux bat en rase campagne toutes les automobiles les plus modernes de la planète. Il est maudit, si elle veut le sauver, il faudra qu’elle prouve – malgré lui- l’idée profondément biblique que l’amour est plus fort que la mort.

Revoir ce classique au climat si alarmant, dans l’ombre de la beauté à la fois vénéneuse et terriblement vivante d’Ava Gardner est un pur bonheur. A ceci s’ajoutent les joies d’une copie restaurée qui permet d’apprécier les plans qui dégringolent en contrebas et les couleurs fortes d’un classique  où Albert Lewin sait pousser sa caméra sur la pente vénéneuse du film noir mâtiné de religions et d’histoire.

Pandora de Albert Lewin, avec Ava Gardner, James Mason, Nigel Patrick, Sheila Sim, Grande-Bretagne, 2h04, 1951, Acacias Films. Sortie version restaurée le 28 janvier 2015.
visuel : photos officielles du film

« The haunting melody » : regardez-les écouter
« Entre cours et jardins d’illusion : Le ballet en Europe (1515-1715) » : un ouvrage de référence
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture