BD
Pandora, la BD édition estivale

Pandora, la BD édition estivale

15 juillet 2020 | PAR Laetitia Larralde

Cet été, la revue Pandora revient avec un cinquième tome tourné autour du thème de l’été, pour une revue à lire avec ses lunettes de soleil.

Avec 280 pages et une soixantaine d’auteurs, Pandora offre un large panorama de la scène française en bande dessinée. Autour d’un même thème, les auteur.e.s partagent leur univers graphique dans des histoires courtes, des illustrations ou des pages de jeux. Plus qu’une revue, Pandora est un mook qui rassemble des artistes de tous horizons et différentes générations.

Le format des histoires pousse à une lecture à dose homéopathique, picorant de-ci de-là, dans un rythme tout estival. Les thèmes et les styles sont très variés, allant du western décalé d’Hugues Micol à la tranche de vie de gars des cités en vacances au Touquet de Gilles Rochier et Nicolas Moog, en passant par le reportage sur les vignes de Bordeaux de Sicaud et Murat.

On remarquera notamment la poésie et l’élégance graphique du récit d’Alfred, avec son style très personnel évoquant les routes de campagne grillées par la chaleur de l’été. De même, Chloé Wary nous offre quelques pages pleines de finesse au dessin créatif pour des préoccupations de la jeunesse toujours actuelles. De son côté, Willy Ohm perd foi dans les vacances en France, et Aude Picault s’amuse des touristes français et de leurs clichés.

Les planches de Blutch et Anouk Ricard nous laissent entrevoir que les auteurs peuvent aussi expérimenter dans une revue. Ils revisitent tous les deux, chacun à leur manière, un extrait des Jardins d’Edena de Moebius, montrant qu’avec un même texte, les images peuvent raconter des histoires différentes.

Pandora offre un terrain de jeu à ses auteurs qui peuvent tester des façons de raconter, aussi bien par le texte que par l’image. Une liberté que l’on ressent, parfaite pour passer l’été.

Pandora, tome 5
280 pages, 19€
Casterman

Visuel : Couverture © Casterman

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 14 juillet
Jeu de société : 2 exemplaires de « LEGACY : Quest for a Family Treasure » à gagner
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *