A l'affiche
[Critique] « Experimenter » de Michael Almereyda : L’histoire de Stanley Milgram

[Critique] « Experimenter » de Michael Almereyda : L’histoire de Stanley Milgram

14 octobre 2015 | PAR Simon Théodore

Entre adaptations de pièces de théâtre et documentaires, les projets de Michael Almereyda sont toujours intéressants. Cette fois, à travers Experimenter, il s’accapare la fameuse expérience de Milgram. Aux côtés de Wynona Ryder, Peter Sarsgaard prouve, encore une fois, ses talents d’interprète dans un film au sujet intéressant.

[rating=4]

Entre 1960 et 1963, le psychologue expérimental mena une expérience qui bouscula la communauté scientifique et choqua une partie de l’opinion publique. Afin de mieux comprendre les comportements humains, et notamment le rapport des individus à l’autorité, celle-ci consistait à demander à des inconnus d’infliger des décharges électriques, presque mortelles, à une autre personne. Cette dernière était en réalité un acteur, complice du scientifique, et ne recevait rien. Le nouveau film de l’Américain Michael Almereyda (Cymbeline) s’intéresse à ce projet, tournant dans la carrière de Stanley Milgram.

Aux côtés de Stanley Milgram, le spectateur observe l’expérience, suit ses cours ou encore assiste à ses déboires avec ses paires. À l’évidence, le réalisateur a fait un gros travail de recherche pour retranscrire l’atmosphère particulière de ce « lieu de torture » et du quotidien du personnage. En plus d’images d’archives, les décors et les réactions des cobayes donnent un aspect très réaliste au projet. D’ailleurs, ceux qui connaissent les vidéos de l’expérience seront familiers de cette mise en scène. On se retrouve alors littéralement immergé dans cet univers et, de temps en temps, pris à partie par le personnage principal, incarné par Peter Sarsgaard (Le Prodige).

Sasha, l’épouse du psychologue, est interprétée par Wynona Ryder (Homefront, Black Swan). Bien que son jeu soit bon et que son personnage apporte quelques anecdotes, son rôle n’ajoute pas de réels éléments permettant la compréhension de la personnalité de Stanley Milgram. En revanche, Peter Sasgaard incarne, dans un temps long, un homme confiant, défendant ses idées et en perpétuelle réflexion à propos de la nature humaine et de la structure des relations sociales qui régissent le monde. D’ailleurs, d’autres expériences de Milgram sont évoquées et ajoutent, en pointant de nombreux faits intéressants, une certaine légèreté à la thématique grave du film.

À l’époque du procès Eichmann, l’universitaire de Yale soulevait nombre d’enjeux pour la compréhension de la psychologie des masses. Son expérience était éthiquement critiquable. Cinquante ans après, elle est toujours enseignée dans les universités. Comme Stanley Milgram, Michael Almereyda rend compte, sans brusquer et avec justesse, d’une autre facette de la nature humaine. Tant esthétiquement que sur le fond, ce nouveau long métrage est donc une réussite.

Experimenter de Michael Almereyda, avec Peter Sarsgaard, Wynona Ryder. Durée : 1h37min. Sortie le 18 novembre.

Visuel : (c) Affiche officielle du film.

Les sorties cinéma de la semaine du 14 octobre
The voice uk : Tome jones remercié, il déclare : « qu’ils aillent tous se faire foutre ! »
Simon Théodore

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *