A l'affiche
[Critique] du film « Souvenir » Isabelle Huppert s’offre un conte romantique pour Noel

[Critique] du film « Souvenir » Isabelle Huppert s’offre un conte romantique pour Noel

23 décembre 2016 | PAR Gilles Herail

Bavo Defurne signe un conte romantique de Noel tout entier dédié à sa comédienne principale. Souvenir offre un rôle évident à Isabelle Huppert, qui apporte de l’élégance et du spleen à son personnage de chanteuse oubliée retombant amoureuse d’un jeune boxeur (Kévin Azaïs). Anecdotique et attendu mais très agréable. Notre critique.

[rating=3]

Extrait du synopsis officiel : Une chanteuse oubliée, qui a autrefois participé à l’Eurovision, rencontre un jeune boxeur qui va la convaincre de tenter un come-back.

souvenir

Bavo Defurne a imaginé un conte de Noel tout entier dédié à sa comédienne principale, Isabelle Huppert, que l’on prend plaisir à retrouver dans un genre plus léger. Le cinéaste belge signe une comédie dramatique (et romantique) d’une grande délicatesse, suivant le réveil d’une ancienne gloire de la chanson. Passée par l’Eurovision, victime d’une bisbille avec son mari-manager et petit à petit tombée dans l’oubli, travaillant désormais dans une usine de pâté où sa double identité n’a jamais été découverte. La rencontre avec un jeune intérimaire qui la reconnait immédiatement va changer le cours de sa vie de hérisson, l’obligeant à faire face à ce passé trop longtemps enterré et à réfléchir à son éventuel come-back.

Souvenir trouve dès la séquence d’introduction son style, fait de délicatesse et de douceur mais aussi d’amertume. Quand on découvre ces bulles que l’on pense de champagne et se révèlent finalement être celles d’un médicament dans un verre. Le scénario se tient parfaitement dans la première heure, où l’on prend connaissance de cette héroïne attachante. Qui a gardé du show-bizz un goût certain pour l’alcool mais aussi un charisme et une élégance surannées. La romance prend doucement son envol, maladroitement mais sûrement et le couple Huppert/Azais fonctionne parfaitement. Souvenir patine un peu plus vers la fin, imaginant un come-back un peu improbable permettant de boucler la boucle.

Le divertissement reste de qualité, offrant de très belles séquences musicales et chorégraphiées. Où Isabelle Huppert impose une présence scénique incroyable, malgré une voix chevrotante et mal assurée. Bavo Defurne offre un cadeau de Noel inoffensif mais charmant aux fans d’une comédienne au sommet de son art. Qui réussit toujours à étonner et à apporter de la profondeur à chacun de ses personnages, avec la même intensité.

Gilles Hérail

Souvenir, une comédie dramatique française de Bavo Defurne avec Isabelle Huppert, Kévin Azaïs et Johan Leysen, durée 1h30, sortie le 21/12/2016

Visuels : © affiche et bande-annonce officielles du film
[Critique] du film « A fond » avec José Garcia : plus réussi dans l’action que la comédie
Marc Nicolas, l’ex-directeur de la Fémis, est décédé
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *