A l'affiche
[Critique] du film « A fond » avec José Garcia : plus réussi dans l’action que la comédie

[Critique] du film « A fond » avec José Garcia : plus réussi dans l’action que la comédie

23 décembre 2016 | PAR Gilles Herail

Le réalisateur de Babysitting s’appuie sur un pitch original et efficace mais le huit-clos comique à bord d’un monospace lancé à pleine vitesse ne produit pas les effets escomptés. José Garcia fait ce qu’il peut, les apparitions de Florence Foresti et Jérôme Commandeur font sourire, mais A fond est plus à l’aise dans son volet action que dans la pure comédie. Notre critique.

[rating=2]

Extrait du synopsis officiel : l’électronique de bord ne répond plus, la vitesse est bloquée à 130 km/h. Toutes les manœuvres pour ralentir la voiture emballée restent sans effet. Une voiture folle, six passagers au bord de la crise de nerfs et un embouteillage monstre qui les attend à moins de deux cents kilomètres de là…

afond

Nicolas Benamou tente de reproduire le cocktail d’action et d’humour qui a fait le succès des deux volets de Babysitting (mettant en scène les comédiens de la Bande à Fifi). En partant d’un excellent pitch, tout simple mais très efficace : une panne de régulateur de vitesse qui transforme un gentil monospace en cercueil mobile filant à 160km/h sur l’autoroute des vacances. Un postulat original prétexte à une comédie familiale et intergénérationnelle trop classique où chacun campe un rôle attendu. André Dussollier en papy queutard, Caroline Vigneaux en maman parfaite et José Garcia en papa dépassé par les évènements. La comédie est laborieuse, les dialogues sans imagination, et les comédiens sous-utilisés, malgré des apparitions caricaturales (mais plutôt drôles!) de Jérôme Commandeur et Florence Foresti.

A fond n’est pourtant pas un naufrage car le volet action est plutôt bien mené, sauvant un divertissement qui garde un rythme solide. Le scénario relance astucieusement la situation de départ avec l’apparition régulière d’événements extérieurs qui maintiennent la tension (une auto-stoppeuse, une guêpe, un bouchon, etc.). Et la mise-en-scène n’a pas à rougir de la comparaison avec ses références américaines, imaginant une opération sauvetage assez stimulante. A fond utilise son budget intelligemment et l’on regrette d’autant plus la paresse de l’écriture qui ne permet jamais à la comédie de décoller. Un spectacle familial où l’on ne s’ennuie pas vraiment mais qui ne mobilise pas tout son potentiel.

Gilles Hérail

A fond, une comédie française de Nicolas Benamou avec José Garcia, André Dussollier, Caroline Vigneaux et Florence Foresti, durée 1h31, sortie le 21/12/2016

Visuels : © affiche et bande-annonce officielles du film
L’agenda culturel des fêtes de Noël
[Critique] du film « Souvenir » Isabelle Huppert s’offre un conte romantique pour Noel
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *