A l'affiche

[Critique] « Dragons 2 » : honnête film d’aventure, loin du chef-d’oeuvre annoncé

[Critique] « Dragons 2 » : honnête film d’aventure, loin du chef-d’oeuvre annoncé

05 juillet 2014 | PAR Gilles Herail

How to train your dragon 2  un sens indéniable  de l’épique et de l’aventure. Une suite efficace à défaut d’égaler un premier volet extrêmement réussi. 

[rating=3]

Synopsis officiel : Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons.

Le premier Dragons avait été une véritable révélation. L’entrée de Dreamworks dans la cour des grands, confirmée avec l’ambitieux Les 5 légendesCes deux films avaient en commun un genre, l’aventure, et une même croyance dans la force de la narration et des personnages. En évitant les facilités de la référence parodique permanente. Dragons était à la fois un récit initiatique adolescent puissant, un film d’aventures épique et une magnifique histoire d’amitié et d’apprivoisement. Le bouche-à-oreille aidant, le film avait connu une belle carrière en vidéo et a pris une place de choix dans les vidéothèques familiales. Dragons 2 avait donc pour objectif de faire oublier le 1. Mission impossible pour un film qui laisse malgré lui et malgré ses qualités une légère impression de moins bien. La musique, la structure narrative, les scènes d’intro et de conclusion sont un quasi copier coller du premier opus. On se retrouve alors avec la désagréable impression d’un simple épisode de transition au sein d’une franchise en devenir. La déception vient aussi d’un manque de finesse dans l’écriture des scènes. Cette sensibilité qui nous avait surpris en découvrant le premier dragons. La rencontre entre hickup et sa mère aurait du nous émouvoir aux larmes. Le méchant et son dieu dragon, trop anecdotiques, auraient du nous faire frissonner.

Il reste pourtant à cette suite de très belles qualités qui la placent parmi les bons films animés commerciaux de l’année. Des scènes de vol à couper le souffle. Une vraie volonté de ne pas se compromettre dans la comédie à tout prix en revendiquant une tonalité dramatique et premier degré. Et surtout de très beaux personnages que l’on aime voir grandir à l’écran. Le jeune Hick-Up qui s’était battu pour gagner le respect de son père apprend ici à devenir un chef. Toothless (Krokmou) garde sa complexité et devient lui aussi un héros à part entière parmi les siens. Leur amitié fusionnelle réserve les moments les plus touchants du film. On aime aussi le personnage charismatique de la mère retrouvée qui amène de nouveaux enjeux dans l’histoire. La déception vient donc peut être de mauvaises raisons. Impossible en effet de ne pas comparer avec un illustre prédécesseur qui rentrait.facilement dans le panthéon.des plus beaux films d’animation des années 2000. La critique s’est un peu enflammée devant Dragons 2 qui n’est « qu' » un bon film d’aventure animé. Un spectacle familial bien exécuté mais loin de faire oublier ce dragons 1 que l’on me saurait trop vous conseiller.

Gilles Hérail

Dragons 2, un film d’animation Dreamworks réalisé par Dean Deblois avec les voix de Cate Blanchett et Gerard Butler, durée 1h43, sortie le 2/07/2014

Visuels et bande-annonce officiels du film.

850 ans d’ameublement français
Playlist de la semaine (73)
Gilles Herail

One thought on “[Critique] « Dragons 2 » : honnête film d’aventure, loin du chef-d’oeuvre annoncé”

Commentaire(s)

  • Jesse Pinkman

    Pas dit tout d’accord avec toi ^^(une des rares fois que je suis d’accord avec la presse…ces plutôt rare donc je le dit).

    Le film réussi a être techniquement beaucoup plus soigné que ne l’était le premier, mais ce permet aussi d’approfondir l’histoire des Dragons, mais aussi de l’amitié d’Harold et Krokmou(Toothless pour les amoureux de la VO), et d’explorer le passé du héros….mais chut(GROS spoiler dans la BA 2…les nul).

    Le réalisateur Dean Deblois se permet d’étendre bien plus l’univers de cette futur saga(est OUEP un 3 devrait se faire…et un 4 si tout se passe bien), est le réussie avec comme le dirait Woody »panache ».

    Les scènes aérienne, comment dire si vous avez adoré celle du 1, cette suite met la barre bien plus haut en nous offrant des plan aérien assez fous mais brillante, mais surtout d’une beauté(comme si on avait des tableau qui bouger), il se permet bien plus de folie pour notre plus grand plaisir.

    Sans compter les scènes de bataille bien épique et entrainantes qui la aussi se révèle riche en surprise. La je vous entend venir a me demander….mais la BO du film alors….est bien mes amis la encore John Powell nous livre une magnifique compo avec en plus une collaboration du groupe Jónsi qui vient se greffer SUPERBEMENT a l’ambiance du film et nous livrer tout autant de frisson.

    Rassurez vous il y a toujours de magnifique scènes d’émotion qui ferait pleurer n’importe quel gros dur au cœur de pierre, est la on est servie. Avec toujours autant de bonne humeur et de l’humour qui tape dans le vif(pour petit et pour les grand…pour tous).

    Bref je ne lui trouve que peux de défaut, peut être un méchant un brin caricatural….mais rien qui nui au développement du film. Ou l’histoire personnel de Harold qui aurait mériter plus de temps.

    Donc OUI le film est EXCELLENT, et pour ma part surpasse le premier film. Dreamworks tient la sont saint Graal d’animation(les Shrek on montré qu’il ont vite tourner en rond…Kung Fu Panda aussi,ect), bref un avenir radieux s’ouvre a cette franchise, les seul qui pourrait empêcher cela…ce sont eux même…mais si il bossent avec autant de passion qu’il l’on fait la, qu’il prennent bien leur temps…Dragons pourrait être ce que les Toy Story était pour Pixar…des chef d’œuvre d’animations qui auront su vieillir et innover, et ces tout le mal que je lui souhaite.

    5/5

    juillet 5, 2014 at 11 h 13 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *