Arts

Tarzan ! : L’expo

20 juin 2009 | PAR Erwan

tarzan1Tarzan est un super héros. Il vole, de liane en liane, pour défendre la nature et possède la capacité de parler aux animaux. Enfant sauvage, Lord Greystoke, né sous la plume d’Edgar Rice Burroughs, incarne l’état de nature. Il fait penser à un Moogli qui aurait grandi en communiquant avec King Kong et serait devenu un Hercule, un laborieux ayant pour cheval de bataille l’aberration du monde moderne.

L’exposition que lui consacre le musée du Quai Branly revient sur la génèse de l’oeuvre et les mille et une manières par lesquelles l’imaginaire l’a transformé. La bande-dessinée et notamment les planches originales de Burne Hogarth, le cinéma et le cri légendaire de Johnny Wessmuler, indémodable, rendent hommages à l’homme singe. L’exposition s’ouvre un énorme gorille, et l’explication est simple : le roi de la jungle à trouvé chez les Wasiris, les grands singes, une autre forme de civilisation. Des défenses d’éléphants gigantesques rappellent le braconage qui n’en finit pas de décimer les espèces protégées (Tarzan considérait les cimetières des éléphants comme taboo). Et deux ou trois costumes africains du début du XXe siècle évoquent le contexte colonial dans lequel le personnage a été créé.

Le cri de Tarzan pourrait être celui d’une humanité qui aujourd’hui sonne le rappel à l’ordre contre l’industrialisation qui de l’avis général, sauf des industriels, est en train de mettre bien des espèces en danger. Science sans conscience… Toutes les questions écologiques étaient déjà soulevées dans l’oeuvre d’un Edgar Rice Burroughs élevé dans un Chicago dont l’industrialisation le terrifiait. Son personnage, un idéaliste qui lutte contre les méchants, serait comme un hyper président au service de la nature, exclusivement. Le musée du quai Branly consacre hélas ici un espace bien trop petit pour un personnage dont les utopies croissent à rebours d’un compte à rebours.

Erwan Gabory

A l’occasion de cette exposition, le quai Branly fait gagner un voyage. Plus de renseignements ici

Et pour gagner des entrées pour cette exposition, cliquez ici

Tarzan ! au Quai Branly, Jusqu’au 27 septembre 2009, mardi, mercredi et dimanche de 11h à 19h ; jeudi, vendredi et samedi de 11h à 21h. 7 euros plein tarif et 5 euros tarif réduit, 37, quai Branly 75007Paris Tél : 01 56 61 70 00

Tellement proches : familialement votres
Johnny Depp
Erwan

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *