Arts

Nuit de la photographie à Saint-Germain le 28 juin

26 juin 2010 | PAR Margot Boutges

La nuit de la photographie contemporaine tient sa troisième édition le 28 juin à la foire Saint-Germain et une fois la nuit tombée, sur la place Saint-Sulpice en projection sur la grande scène. Une multitude de visions d’ailleurs ont été convoquées à travers les objectifs de photographes de tous horizons. Artistes confirmés et jeunes talents seront au rendez-vous de 14h à minuit.

La liste des artistes représentés se trouve ici. Cliquez sur les liens pour accéder à leur travail.

Une soixantaine de photographes ont été convoqués. Découvrez pêle-mêle les angoisses cérébrales de Marie-Sarah Adenis, les promenades nocturnes de Julien Barbanel, les captures de rêve de Sabrina Biancuzzi, les paysages urbains de Bernard Chevalier, les errances de Mickaël Duperrin, les ilots temporels de Thomas Jorion, les visions bicolores et rectilignes de Blair Ketchson, les pérégrinations lewiscarolliennes d’Anne-Karin Mordos, les corps nerveux de Rafael Pablos, les scènes chaotiques de Sue Rynski, les instants voyeuristes de Philippe Rony, les bourgeoises de François-xavier Seren…

Avec humour et ironie, Stéphane Houari nous présente ses solutions photographiques « pour ne pas vivre seul » à travers des clichés pop de la vie quotidienne. David Law (ci-contre) s’évertue depuis plusieurs années à traquer et capter les regards des mannequins de vitrine en intégrant la ville dans les surfaces transparentes.

A 19h, Mathilde Bouvard s’exprimera sur ses séries « Prostituée d’Europe » et « J’ai faim », qui apposent un regard sociologique et artistique sur les réalités de notre société contemporaine.

Le prix de la nuit de la photo sera sélectionné par un jury et remis à l’issue de la manifestation.

Informations pratiques :

La 3eme nuit de la photographie contemporaine le lundi 28 juin à 14h

Foire Saint-Germain et place Saint-Sulpice

5 bis rue Crébillon (Paris 6), métros Odéon et Mabillon

01 43 29 61 04

Infos pratiques

Jerk-off, festival gay-friendly
Les archives Roland Barthes à la BNF
Margot Boutges

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *