Arts
Le musée des cœurs brisés

Le musée des cœurs brisés

10 octobre 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Non, ce n’est pas le titre d’une chanson intervenant dans le cadre d’un hypothétique retour d’Hélène Rollès mais une idée folle du 104, maintenant, rompre est un art !

L’idée d’un Musée des coeurs brisés s’inscrit dans le cadre de « Croatie, la voici ». Il s’agit d’une exposition participative qui vernira le 19 décembre.

L’idée est simple, on a tous eu un jour le coeur brisé  dans un mélange vaseux de haine, de répulsion et même temps d’attirance face à ce petit… qui après trois ans de bons et loyaux services vous a balancé « chui pas sur de vouloir m’engager » entre la poire et le fromage.

On a beau le détester, il reste ce ridicule cd gravé, cet ours en pluche, ce petit porte-clé Tintin. Et bien il est temps de vous libérer !

Faire son deuil amoureux devient ici un acte artistique, pas mal la vie ! Le 104 collecte donc ces drôles de reliques pour en faire un musée éphémère.

A vous de jouer !

Explosion d’artistes au domaine Pommery
Les dernières années de Raphaël au musée du Louvre
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

2 thoughts on “Le musée des cœurs brisés”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *