Arts
Le Guggenheim : l’art pour tous ?

Le Guggenheim : l’art pour tous ?

22 septembre 2014 | PAR Megane Mahieu

Double actualité pour cette institution new-yorkaise : la mise en ligne de 109 livres dédiés à l’art moderne, et une antenne qui devrait ouvrir à Helsinki non sans tumultes.

Le Guggenheim, musée prestigieux d’art moderne, a élargie sa sélection de livres consultables en ligne gratuitement. Ce sont dorénavant 109 livres édités entre 1937 et 1999 qui pourront réjouir les amateurs d’art moderne. Parmi ces livres, on compte des introductions à des artistes majeurs et exposés dans le musée tels que Francis Bacon, Jean Dubuffet, Egon Schiele et Gustav Klimt, mais aussi des ouvrages à portée plus théoriques comme Abstract Expressionists Imagists de H.H Hernason, ou On the futur of art publié sous la direction d’Edward F. Fry.

Le catalogue complet est consultable ici.

Offrir la lecture de livres de collections en ligne est une belle initiative de la part de l’institution. Le Guggenheim aime s’étendre, et pas seulement pour les internautes. La fondation a ainsi ouvert de multiples antennes au fil des années, on compte des projets avortés et des échecs (Berlin, Rio de Janeiro, Las Vegas etc.) mais aussi de beaux succès à l’instar du fructueux Gunggenheim-Bilbao (ouvert depuis 1997) et la collection Peggy Guggenheim exposée à Venise (toujours visible au palais Venier dei Leoni).

Dans cette lancée, mais aussi pour promouvoir le tourisme local, une nouvelle antenne devrait voir le jour à Helsinki. Ainsi en juin 2014 un concours a été lancé pour trouver le nouvel architecte qui construira ce Gunggenheim finlandais. Comme tout projet, celui-ci a ses détracteurs réunis sous la bannière « The Next Helsinki ». Ce sont pour la plupart des acteurs du monde artistique finnois qui remettent en cause le budget, la localisation mais aussi une crise identitaire plus profonde.

Construire un nouveau bâtiment sur le port très prisé, ce qui bouleverserait la physionomie d’Helsinki, avec un budget imposant financé par la ville (130 millions d’euro pour la structure et ses employés, et 30 millions en plus qui reviendrait à la maison mère rappel The Guardian) : The Next Helsinki crie non et riposte par un concours rival. Architectes, urbanistes et artistes sont appelés à proposer des projets alternatifs qui mettrait davantage en valeur la ville et sa culture au profit de l’économie locale. Bien plus qu’un contre-concours, c’est un manifeste aux accents utopique que propose le groupe : « Et si cela pouvait aider Helsinki à devenir un lieu plus accessible, équitable, durable et beau? Et si cela permettait de développer des stratégies culturelles bénéfiques basées sur les spécificités de la scène locale et des besoins des pratiques de l’art contemporain? »

Du côté de la compétition « officielle », le gagnant sera révélé en juin 2015. En parallèle, The Next Helsinki ne fléchit pas :  les propositions alternatives sont à soumettre jusqu’en mars 2015.

Visuels : ©Wikipedia / ©capture d’écran

Six feet under ressort de terre sur OCS
Compagnie Française de l’Orient et de la Chine : nouveau souffle
Megane Mahieu

One thought on “Le Guggenheim : l’art pour tous ?”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture