Arts
La foire « show off » devient « solo off » pour son édition 2011

La foire « show off » devient « solo off » pour son édition 2011

20 septembre 2011 | PAR Amelie De Chaisemartin

La première foire off de la FIAC, avec Slick, a changé de nom pour sa sixième édition et s’appelle désormais « solo off ». La foire a en effet demandé à ses galeries de ne présenter qu’un seul artiste, pour leur donner plus de visibilité.

La petite soeur de la FIAC se tiendra au pied du Grand-Palais, sur le port des Champs Elysées. Elle offrira aux galeries un espace de 1800 m2, contre 1200 l’année dernière.

Show Off se veut une alternative exclusivement contemporaine à la FIAC qui, quant à elle, expose également des œuvres modernes (Picasso, Warhol, etc). Show Off se veut également plus ouverte aux nouveaux médias avec une large place accordée aux œuvres vidéos.

6 galeries émergentes (de moins de 4 ans) ont été sélectionnées pour participer à la foire:

La galerie Chinart. Entièrement dédiée à l’art contemporain chinois, CHINART met en scène dans sa galerie parisienne les oeuvres de jeunes artistes et designers nourris d’influences multiples. Culture pop, graffitis, comics, photographie, peinture, couture : CHINART fédère les savoir faire, l’art et le design dans une démarche hybride, décomplexée et joyeuse. Un espace unique où découvrir les valeurs montantes de la scène artistique chinoise.

La galerie présentera un solo show de Monava Chen.

En 2004, à partir de simples pages de magazines qu’elle commence par déchiqueter, elle élabore au point mousse, maille après maille ses “vêtements magazine”. Elle joue sur l’idée de déconstruction et reconstruction de la matière imprimée, déchirée, qui renaît, porteuse d’un nouveau texte, investie d’un message neuf. Le vêtement par sa forme symbolise l’individu et à travers lui, la société et son comportement.

En 2008, avec la réalisation de ses « body containers », d’impressionnantes enveloppes de mailles papier qui recouvrent totalement le corps, l’artiste se prête à des performances dans des lieux publics ou en pleine rue, provoquant les réactions spontanées du public face à son œuvre.

Movana explore ainsi l’interactivité entre l’industrie de la presse et celle du textile, son influence sur nos sociétés et notre capacité à imaginer des alternatives à notre consommation par le biais du recyclage. Elle tente au travers de ses œuvres d’instaurer une forme de dialogue entre le spectateur et l’art–matière.

 

 

la galerie Ladiray. Spécialisée dans le champ du dessin moderne et contemporain, la galerie Ladiray, longtemps implantée en France, a ouvert un nouvel espace à Londres à l’automne 2010. Elle articule la présentation de dessins d’artistes des avant-gardes du XXe siècle avec la promotion des
expressions graphiques les plus actuelles.

La galerie présentera un solo show d’Emilie Satre. Celle-ci présente ainsi son travail:

« Dans une société de l’image reine, spectaculaire et de plus en plus virtuelle, j’opte pour des matériaux désuets, fragiles et informés directement par le corps. Le recours à la céramique, la porcelaine ou encore le papier, dans mes gouaches et dessins, sont autant d’actes dérisoires de résistance. […]

Ma pratique picturale est une errance, une « promenade » se refusant à toute préméditation, l’enjeu étant dans le présent de l’image en train de naître et l’observation de ses métamorphoses dans le dialogue constant entre la forme et l’informe, la pensée et le mouvement. »

« Spiegel I », 200*9, gouache sur papier

 

La galerie Merkur, installée à Apremont, en Savoie, expose des artistes régionaux.

Elle présentera en solo show l’artiste turque Arzu Akgun. Celle-ci peint des femmes et des paysages sur de grands panneaux de bois.

 

La galerie dix 9. Dirigée par Hélène Lacharmoise, la galerie Dix9 s’intéresse particulièrement aux artistes jouant de la transversalité entre les arts. Elle vise à représenter durablement des artistes de tous pays, dont les propos explorent le passage et la mutation, la recherche du passé dans un monde en devenir, entre illusion et objectivité, mémoire et oubli.

La galerie présentera un solo show de Tia Calli.

La galerie DX. Ouverte en 2009 à Bordeaux, la Galerie D.X propose une sélection éclectique d’artistes contemporains, peintres et/ou sculpteurs, renommés et nouveaux talents. Ce lieu de rencontre se veut un trait d’union entre les artistes, magiciens qui donnent à voir et à penser, et amateurs en quête d’émotions artistiques.

La galerie présentera un solo show de Gwen Marseille. Cet artiste français fait des dessins très réalistes, que l’on pourrait confondre avec des photos. Il explique en effet:

« L’ambiguïté me plaît : photo/dessin, contemplation/voyeurisme, impudeur/indécence, art/vie. Je laisse le sentiment au spectateur. Dans l’incertitude plusieurs réalités subjectives peuvent coexister et la notion même de réalité est victime de l’illusion de sa représentation. »

la galerie Maud B et Iséo. Créée par Maud Benayoun, critique d’art, ex-directrice de collection chez Archibooks et rédactrice pour Archistorm, la galerie Maud B & Iséo propose une programmation itinérante d’expositions radicales, privilégiant l’art féministe, l’art critique, et le dessin expérimental.

La galerie présentera un solo show d’Asun Goikoetxea.

BURKARIAK, 2009, serie de 24 sérigraphies sur papier, 106 x 76 cm ch/u Extrait du livre BURKARIAK réalisé à l’Atelier Eric Seydoux de Paris, en mai 2008

Les artistes seront donc à l’honneur et le visiteur, en se promenant parmi tous les shows proposés, pourra se faire une idée du dynamisme et de la variété de la création artistique contemporaine.

 

 

The Big Hands créent le Buzz
Un gros besoin d’amour : le témoignage poétique d’une enfance cachée par Lili Goldberg
Amelie De Chaisemartin

2 thoughts on “La foire « show off » devient « solo off » pour son édition 2011”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *