Arts

La Cité des Sciences explique l’Economie

La Cité des Sciences explique l’Economie

29 mars 2013 | PAR JD

Rendre accessible et, si possible ludique, l’économie, tel est le projet de l’exposition « L’Economie : Krash, Boom, Mue ? ». Visible à la Cité des sciences du 26 mars 2013 au 5 janvier 2014, le projet, en partenariat avec la Banque de France, est avant tout destiné au jeune public.

La Cité des Sciences propose depuis mardi dernier une exposition dont le but est de faciliter l’accès à des concepts économiques souvent jugés flous et complexes par une grande partie des français. Le coeur de cible ? Les collégiens mais cette expo peut également s’adresser aux plus jeunes et aux adultes qui ne pigeraient rien à l’ économie. Au menu, des explications simples et claires, de petits jeux sympathiques et des vidéos, dessins animés style shadock, sur des phénomènes économiques comme la circulation monétaire ou la concurrence sur le mode « l’économie c’est amusant ! » et pas si compliqué.

À l’entrée, un scanner d’aéorport propose de retracer le parcours mondial d’un produit tel un jean ou un yaourt depuis la conception de ses matières premières jusqu’à sa commercialisation.

L’exposition se déploie en trois parties. La première s’attache à débroussailler des notions qui peuvent sembler difficiles d’accès : qui sont les acteurs économiques, comment s’organisent les flux monétaires, que représente concrètement la mondialisation pour un français… Un historique de la discipline est proposé, sous la forme d’un arbre généalogique allant d’Aristote à Adam Smith, Keynes et Karl Marx.

La deuxième étape propose d’explorer une ville et ses différentes composantes économiques. Ainsi, la mairie permet d’évoquer les différentes politiques publiques, les halles de considérer le jeu de l’offre et de la demande, la bourse de jouer à acheter et vendre des actions à l’aide d’un simulateur inspiré de véritables scénarios boursiers. L’économie numérique n’est pas oubliée, tout comme l’économie domestique qui représenterait près d’un tiers du PIB si elle était comptabilisée. Une calculatrice géante permet de calculer le coût de 9 tâches domestiques.

Le PIB, indicateur mesurant la richesse d’un pays, est une notion très présente lors de cette exposition. Une sculpture géante de la courbe de la croissance du PIB mondiale depuis 2000 ans permet, en effet, de constater qu’après avoir longtemps stagné cette dernière a bondi depuis le XIXème siècle, la courbe s’élevant alors de plusieurs mètres.

Enfin, la dernière étape évoque la crise et son redoutable effet domino, sans oublier de souligner que toutes les crises économiques qui ont touché la France depuis le XIXème ont toujours débouché sur une mutation économique.

En bref, une expo qui amusera sans aucun doute les enfants qui se familiariseront avec l’économie de manière ludique et sans prise de tête. Quelques regrets tout de même. Si cette exposition s’attache à plutôt bien expliquer l’économie de marché, elle remet rarement en cause son propre savoir et aborde relativement peu les mécanismes d’autres modèles économiques. L’économie de marché serait-elle une science exacte, seul horizon humain ? Des liens plus importants avec d’autres disciplines comme l’anthropologie ou la philosophie auraient peut-être permis d’approfondir les enjeux importants d’un capitalisme qui, quoi qu’on en pense, demeure en crise.

Les cinq légendes, un conte de noël magique et plein d’humour
Soirée « Bourreaux d’enfants » au Théâtre de l’Aquarium chapitre 1
JD

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *