Galerie
L’agenda des vernissages de la semaine du 9 juin

L’agenda des vernissages de la semaine du 9 juin

09 juin 2022 | PAR Jane Sebbar

Découvrez les vernissages de la semaine du 9 juin. A l’affiche, une sélection qui fait la part belle à la photographie.

La « peinture bricolée » de Bernard Bousquet 

Du 11 juin au 2 juillet, l’exposition Reciprocal se tient à la Myriam Chair Galerie, 23 rue des fossés Saint-Jacques (Paris 5e). L’artiste Bernard Bousquet conjugue langage pictural et langage musical. Laissez-vous séduire par cette peinture expérimentale qui démultiplie les matières et les supports de création ! 

Pour plus d’informations, c’est ici

« Collection Singulière » Ka et Simone de la Brune 

Muse vous propose une nouvelle exposition du 9 juin au 9 septembre. Ici, c’est l’art au féminin qui est à l’honneur avec deux artistes. Ka, peintre autodidacte, passionnée de mode, elle aime les matières nobles, les coupes chics, elle aime le fragile, l’exceptionnel, l’atypique. Simone de la Brune, céramiste peintre, hantée par son personnage favori, « l’enfant terrible ». 

Pour plus d’informations, c’est ici

Un regard passionné sur l’Algérie 

Alger. 1952. Geo Morange se promène, appareil photo à la main. Il capture des moments, des visages. Des groupes de vieux hommes fumant au seuil des portes. Des jeunes filles portant les cruches d’eau. Des scènes de marché dans les villes sacrées du M’Zab. Une exposition qui rend hommage au photographe. Du 10 juin au 9 juillet. Au centre culturel algérien. Paris 15e. 

Pour plus d’informations, c’est ici

« Le monde entier est une scène » 

« Le monde entier est une scène » disait Shakespeare. Le photographe Matthias Hoch est de cet avis. Il explore les espaces créés par les humains comme s’ils étaient une mise en scène. Il interroge le lieu d’exposition, le Goethe Institut, en tant que théâtre de la vie. Du 16 juin au 6 septembre, « L’Entracte » montre des lieux en mutation, en construction et en déconstruction … 

Pour plus d’informations, c’est ici

Souffle iodé sur la Galerie Roger-Viollet 

Du 23 juin au 3 septembre, l’exposition « L’Appel du large » déroule un panorama de photographies stéréoscopiques, qui reproduisent le relief marin, de la mer du Nord à la Méditerranée. On y découvre autant les froides réalités d’un littoral normand que les doux fantasmes des plages de la Côte d’Azur. 

Pour plus d’informations, c’est ici

Visuel : © dossier de presse de la Myriam Chair Galerie

« Joy, Enjoy Joy » d’Ann Van den Broek, un spectacle qui fait du bien
L’agenda classique et le lyrique de la semaine du 7 juin
Jane Sebbar

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture