Expos
Patrimoines revisités, l’expo photo du Cellier à Reims

Patrimoines revisités, l’expo photo du Cellier à Reims

03 novembre 2016 | PAR Maïlys Celeux-Lanval

Le Cellier, ouvert l’année dernière à Reims, est un centre d’art contemporain installé dans l’ancienne cave d’une maison de champagne – Mumm, pour ne pas la citer. À l’instar de sa nouvelle exposition Patrimoine revisités, qui donne à voir du 17 septembre du 31 décembre 2016 une vision contemporaine du patrimoine de Reims, le bâtiment fait dialoguer le neuf et l’ancien grâce à sa remarquable façade recouverte de mosaïques de la fin du XIXème siècle, son hall refait à neuf et minimaliste à souhait, et ses caves de pierres rénovées au sous-sol. Elles prêtent en ce moment leurs cimaises à cinq photographes qui offrent une intense et cohérente réflexion sur le visible et l’invisible de la ville de Reims, et proposent une mise en lumière qui complète parfaitement la visite de la cité, que vous soyez touriste ou connaisseur. Il est temps de partir en week-end à Reims !

Le parcours va de l’intime au grandiose, commence par les portraits d’habitants de Paolo Verzone et termine sur les vues lumineuses de paysages rémois de Claudio Sabatino. Ainsi, on va de l’intérieur vers l’extérieur, avec un passage par les réserves du palais du Tau pensé par Sophie Zénon et un aperçu grandiose des intérieurs religieux de Jordi Bernadó.

Mais commençons par les hommes et les femmes de la ville : Paolo Verzone a photographié toutes sortes de personnages rémois sur leurs lieux de travail. Eux posent comme pour des tableaux flamands, avec solennité, lui les encadre d’une lumière de sainteté et les place au centre de compositions précises et monumentales. Parmi eux, Emmanuel Valenta, chef du chantier de la cathédrale de Notre-Dame, casque sur la tête, au milieu d’un décor de sculptures gothiques et d’échafaudages ; Fabienne Moreau, cadre chez Veuve Clicquot, au centre d’une cave de craie rougie ; Jean-Pierre Laurent, prêtre au milieu des bancs de bois bruns, sous la lumière du jour filtrée par les hauts vitraux. Tous semblent petits face aux patrimoines dont ils ont la charge, patrimoines qui les font vivre et qui leur confèrent une prestance étonnante. C’est très étudié, et très beau.

Autres personnages du monde rémois, les statues gothiques photographiées dans un flou de mouvement par Sophie Zénon : elle les a voulues fantômes, ombres sonores, souvenirs. Leurs formes s’effaçant partiellement dans des compositions semi-dynamiques, ces sculptures conservées dans des réserves poussiéreuses prennent vie et s’emballent pour dessiner un récit de l’étrangeté du patrimoine figé. Ainsi ces hommes de pierre et ses femmes aux yeux bandés apparaissent dans toute l’intensité de leur mysticisme… Cet étonnant travail répond parfaitement à celui de Jordi Bernadó et ses photographies d’intérieurs. De la basilique Saint-Remi à la cathédrale Notre-Dame, des maisons de champagne au palais du Tau, ses images sans homme portent le poids du prestige passé et présent d’une ville millénaire. Aussi étudiées que les portraits de Paolo Verzone, ces compositions donnent à voir la grandiloquence des architectures de Reims.

N’oublions pas le travail d’Arno Gisinger, qui nous invite à observer la ville dans le détail : exposées sur des caissons lumineux, ses immenses photographies nous rapprochent d’une sculpture, de l’arc d’une porte, de graffiti gravés sur un mur…

Un peu de souffle enfin, avec le travail de Claudio Sabatino qui nous mène à l’extérieur, dans les rues où la vie moderne, parfois très laide, se frotte aux cathédrales et aux rues bourgeoises de la ville : encore une fois extrêmement sophistiquées, ces photographies donnent toutefois un aperçu du Reims commun, quotidien. Un peu froid, un peu désert, souvent triste… Mais avec toujours, au loin, l’apparition des clochers centenaires.

Informations pratiques : 
Patrimoines revisités
Au Cellier à Reims
Du 17 septembre du 31 décembre 2016

Infos pratiques

Le prix Renaudot attribué à Yasmina Reza pour Babylone
Leïla Slimani décroche le Goncourt 2016
Maïlys Celeux-Lanval

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *