Expos

Les vernissages de la semaine du 25 décembre

Les vernissages de la semaine du 25 décembre

25 décembre 2013 | PAR Kim Beci

Vous souhaitant un excellent jour de Noël, Toute la Culture vous propose une fois de plus, des vernissages et expositions pour cette semaine pleine de cadeaux, culture et retrouvailles. Une opportunité de découvrir des artistes aussi en famille!

On vous présente ici une compile d’expos focalisées sur la société et sa structure!

Andreï Molodkin : Immigrant blood, une œuvre engagée et controversée faite de sculptures en acrylique, dont la Marianne à l’envers représentant la République, qui accueillent dans leur sein le sang de demandeurs d’asile qui font leurs dons sur place. Les sculptures se remplissent de ce sang et se metamorphosent en un cri à la liberté et à l’égalité politique et sociale. A voir : Galerie Patricia Dorfmann jusqu’au 28 décembre.

Empire of State rassemble des artistes qui font vivre New York à travers leurs œuvres mais, qui vont aussi dévoiler les aspects les plus matériels et terre à terre de cette immense ville chaotique et éclectique. Plusieurs disciplines et perspectives pour une même thématique. Sont à retenir des noms tels que Jeff Koons, Moyra Davei, Dan Graham, Keith Edmier. Jusqu’au 15 février dans la galerie Thaddaeus Ropac, qui collabore aussi dans l’élaboration d’un catalogue d’images et textes de la même exposition.

Toujours dans l’art de parler à et de la société, d’accumuler les témoignages et la participation de personnes extérieures à l’artiste pour configurer l’œuvre, pour lui donner de l’authenticité, Catherine Radosa expose son A quoi pensez vous ? dans la galerie Gabrielle Maubrie, jusqu’au 1er janvier. La jeune artiste, qui n’en est pas à sa première exposition, recueille les réponses de gens de la rue à la question qui donne son nom à l’œuvre. Ceci inspire Radosa, qui va plus loin et revendique à travers son art l’égalité, la liberté d’expression. De Prague à Lima en passant par Paris, elle fait voyager ses idéaux sociaux en trépassant les frontières géographiques.

Moins revendicatif mais pas moins concerné par l’aspect social que l’art peut transmettre, nous vous invitons à laisser Jorge Satorre vous surprendre, avec sa composition de trois œuvres en relation avec les oiseaux, les légendes maories sur l’aigle géant, et une compile de caricatures de situations personnelles que l’artiste à fait avec la collaboration de plusieurs dessinateurs. Des allégories à la vie politique, mais aussi une étude sur les légendes et les espèces disparues. Satorre expose à la galerie Xippas jusqu’au 1er février 2014.

Le 5 janvier a lieu le vernissage de Christophe Cuzin, peintre insolite, il a créé son protocole unique, qui rend ses œuvres indépendantes de sa propre création. À l’origine de ses compositions, Cuzin applique ses idées de manière réfléchie, logique et progressive. Ensuite, il les laisse vivre. Sa base est l’architecture et travaillant habituellement sur des façades, des murs il a utilisé, pour cette expo, Photoshop. Grâce à la technologie, il conçoit ses œuvres en forme de croquis, schémas, ce qui lui ouvre une porte pour se libérer des limitations de l’espace qu’on lui accorde pour s’exprimer, qu’il conçoit ici virtuellement. Vernissage le 5 janvier et jusqu’au 15 février dans la galerie Bernard Jordan.

Dans l’univers de l’architecture aussi, Edi Hila présente Penthouse. Des peintures qui parlent de différences sociales, des représentations d’édifices et bâtiments inspirés des classes, des références culturelles et de la psychologie. Hila rend le concret abstrait et significatif dans une collection pleine de double sens, toujours dans l’esprit de son albanie natale. Jusqu’au 11 janvier 2014 dans la J.G.M galerie.

Visuels : © Captures d’écran : Edi Hila, Jorge Satorre, Catherine Radosa, Andreï Molodkin, « Empire State » et Christophe Cuzin.

[Critique] « Philomena » ou comment Judi Dench transcende le mélodrame
[Chronique] DVD Cyclo Tour de Zazie : une tournée originale et ludique partagée gratuitement en ligne
Kim Beci

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *