Expos

Le papier dans tous ses états à Lyon

Le papier dans tous ses états à Lyon

06 octobre 2017 | PAR Pulcherry Von Ober

La Société lyonnaise des Beaux Arts présente au Palais de Bondy l’exposition « Lyon Art Paper » du 5 au 15 octobre 2017. Le dessin sous toutes ses formes y est présenté grâce aux œuvres de plus de 78 artistes.

Le retour du dessin
Aujourd’hui, c’est le grand retour du dessin qui permet aux créateurs de revenir aux fondamentaux, et,, aux amateurs d’acquérir des pièces à des prix raisonnables pour pouvoir commencer ou compléter une collection. Il faut savoir que les techniques du dessin ont bien évolué grâce à l’art numérique, mais également au  pliage, collage, origami, ainsi qu’aux  objets tridimensionnels, et c’est ce que l’on peut découvrir en parcourant cette exposition.
Les artistes présentés ici viennent de toute la France.
Pour les adeptes de « grand cadavre exquis » (le principe est de créer un dessin collectif sans que les autres participants puissent s’inspirer de ce qui a été fait avant) ils pourront étudier la façon dont avec une seule technique de dessin les artistes s’expriment harmonieusement.
Dans cette exposition, le dessin s’affiche, s’exhibe, se découvre ou redécouvre….Oui, si jadis cette discipline était considérée comme un art mineur aujourd’hui, elle occupe une place incontournable dans le domaine de l’art au vue du nombres d’expositions qui lui sont consacrées.

Rencontre avec deux artistes

2017-10-05-21-43-49Elise DARTMOUR compose, décompose pour recomposer. Ses créations, elle les travaille telle une chirurgienne jouant du scalpel. Le papier d’abord est pressé, « compressé ». Sa nouvelle forme autorise alors des jeux de matière, de lumière. Et puis ne parlons pas que d’un papier ! Elise se plaît à tous les mélanger, à tous les travailler. En scientifique, elle commence un process de recherche pour ses créations. Elle coupe, transperse mais jamais ne se disperse. Le travail de l’artiste « est rigueur, constance, c’est presque mathématique » affirme-t-elle avec force. Dans ses oeuvres, le papier de soie côtoie le  papier japonais parce que  leur légèreté souligne leur force. Quant aux techniques, elles se mélangent parce qu’ainsi, l’harmonie se crée et donne naissance à une singularité. Le travail de la feuille de laiton apporte sa griffe de l’Elegance. Et c’est sous de la dentelle de  papier que se cache une pépite de lumière.
Elise présente un univers chic où le noir, le blanc et le doré font frissonner, enchantent le papier…presque une incarnation musicale.

2017-10-05-21-47-42Catherine NOIZET FAUCON fait vrombir les pupilles par les couleurs de ses œuvres. Sa couleur fétiche, l’orange ! Elle apporte de la joie, rend joyeux les paysages. La valse endiablée de ses « crayons de couleurs » animent avec gaîté ses œuvres, « parce que la vie s’enchante ». C’est ainsi qu’au détour d’un trait, le guépard apparaît. Ses yeux vous fixent et vous interrogent. Impossible de s’en détacher, moment de fascination : invitation ! Le regard ne peut que le suivre, bondit d’œuvre en œuvre, joue avec. Ses œuvres oscillent entre le ludique et l’hypnotique mais toujours dans l’esthétique.

En conclusion, chaque artiste propose un aspect différent du travail sur papier : du jeu de gouache associée aux collages encre et crayon, de la sculpture donnant l’illusion de marbre, de la découpe ciselant la lumière, du papier calque et du crayon bille se mariant avec le feutre…
Le papier danse, vibre, s’anime, interroge, crie, éclaire, insuffle, éveille, respire…Ouf ! Il vit !

(Les oeuvres des artistes sélectionnés pour les photos : Nurhidayat,Doud,Michel THERY, Catherine NOIZET FAUCON, Elise DARTMOUR)

 

Les indépendants à l’honneur au mois d’octobre !
Printemps et autres saisons de Israël Joshua Singer
Pulcherry Von Ober

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *