Expos

« Icônes Américaines » : le SFOMA et la collection Fisher débarquent au Grand Palais

« Icônes Américaines » : le SFOMA et la collection Fisher débarquent au Grand Palais

08 avril 2015 | PAR Yaël Hirsch

Attention, ça fait « shebam, pow, blop, wiz! », 49 œuvres emblématiques de la fameuses collection Fisher ont fait la traversée depuis la Californie jusqu’à l’aile Sud-est du Grand-Palais. Des trésors pop et plus élégamment scénographiée pour une vraie balade dans l’art de la deuxième moitié du 20ème siècle avec, entres autres, Calder, Lichtenstein, Flavin, LeWitt, Twombly et Warhol.
[rating=3]

Constituée entre les années 1970 et les années 1990, la collection de Doris et Donald Fisher réunit plus de 1 100 œuvres de 145 artistes. Après partenariat, c’est normalement le San Francisco Museum of Modern Art qui exposera ces œuvres dans une nouvelle extension. En attendant une cinquantaine d’œuvres exceptionnelles choisies par Gary Garrels voyagent et ont posé leur valises jusqu’au 22 juin au Grand Palais. Après, elle seront à voir au Musée Granet d’Aix-en-Provence (11 juillet-18 octobre 2015).

Alors que l’espace de la galerie du sud-Est est le plus petite espace du grand Palais, la mise en valeur des 14 artistes et 49 pièces de l’exposition est parfaite : l’entrée par une symphonie majestueuse de Calder ouvre sur deux artères aérées aux murs parfaitement blancs. Guston résonne avec Twombly, les œuvres de Lichtenstein côtoient son portrait par Chuck Close et les Jackie(s) de Warhol sont sagement accrochés dans la salle du fond. Sur le chemin on se penche plus avant sur le travail de Carl André, Brice Marden ou Agnes Martin (seule femme au panthéon des icônes) et l’on se dit que les Icônes se conjuguent aussi au temps de l’Histoire.

visuels :

affiche

Chuck Close, Robert (1996-97), (c) Chuck Close, courtesy Pace gallery (c) SFOMA/ photo Ellen Page Wilson

Roy Lichtenstein, Live Ammo (Tzing!), 1962, (c) estate of Roy Lichtenstein / ADAGP, Paris 2015 (c) SFOMA

Infos pratiques

[Interview] La Garenne/Tout Court, un festival qui sensibilise aux conditions de production de courts-métrages en France
[Live report] Radio Elvis et We Are Match au Café de la Danse
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *