Expos

« Furoshiki Paris », cadeau de Noël avant l’heure

« Furoshiki Paris », cadeau de Noël avant l’heure

01 novembre 2018 | PAR Laetitia Larralde

Du 1er au 6 novembre, Tokyo offre à Paris un cadeau de Noël anticipé, déposé sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

Ce grand pavillon rouge et blanc est emballé d’un furoshiki géant (voir article ici), déployant ses motifs traditionnels sous l’œil des statues de l’Hôtel de Ville. Elles aussi ont droit à leur cadeau, et toutes ces figures historiques et allégoriques portant leur baluchon japonais créent un décalage ludique avec leur solennité habituelle.
Le pavillon, créé par l’architecte Tsuyoshi Tane, offre une atmosphère chaleureuse. Le motif extérieur se retrouve à l’intérieur, comme si nous étions rentrés dans le furoshiki, prêts à être transportés. Les furoshiki créés par dix artistes français et dix artistes japonais sont exposés, suspendus et en version pliée, montrant les jeux possibles entre motif et pliage. On retrouve Jean Paul Gaultier, Yayoi Kusama, Agnès B. ou encore Kohei Nawa dans leur interprétation du thème du cycle de la nature.
Plus loin sont suspendus une centaine de furoshiki emballant des objets divers, et certains sont pensés pour dévoiler leur motif avec un pliage précis, comme les maneki neko, ou le voleur japonais le fichu noué sous le nez. Enfin, des ateliers d’emballage sont proposés pour tester les différentes techniques.
Vous pourrez retrouver les furoshiki dans plusieurs endroits de Paris, outre la boutique de Paris Rendez-vous si l’exposition vous a convaincus de passer à l’eco-bag japonais. Le Jardin d’Acclimatation accueille un furoshiki aux couleurs de Kenzo, la Maison de la Culture du Japon expose ceux créés par Shiseido, et les colonnes Morris des Champs-Elysées sont elles aussi emballées.
Dans une démarche alliant tradition, écologie et esthétique du quotidien, les organisateurs de Furoshiki Paris souhaitent faire entrer ce carré de tissu, faisant partie intégrante de l’histoire japonaise, dans le quotidien et le futur des français.

Visuels : LL

AVANT-GARDE, JOUR 2 : Black Midi et Slowthai, les révélations
Gagnez 3×2 places pour le Concert symphonique de Bernstein Story, On the Town
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *