Expos

Elodie Boutry expose dans le pilier d’un pont à Saint-Gervais Mont-Blanc

Elodie Boutry expose dans le pilier d’un pont à Saint-Gervais Mont-Blanc

08 juin 2017 | PAR Camille Bardin

L’artiste Elodie Boutry s’est découvert un nouveau terrain de jeu pour exposer ses installations éphémères. Jusqu’au 28 octobre 2017, ses sculptures sont montrées au public dans un des piliers du pont de la ville de Saint-Gervais en Haute-Savoie. Une réussite. 

Pour découvrir l’exposition « Cosmicisme » à Saint-Gervais Mont-Blanc il faut pénétrer dans l’espace Pile Pont Expo qui n’est autre que l’un des piliers du pont de la ville. Une véritable cathédrale de béton haute de neuf mètres perdue dans la vallée qu’investit cet été Elodie Boutry. Un défi que cette artiste-plasticienne relève avec brio en proposant de redéfinir l’espace avec plus d’une centaines de pyramides en bois, colorées, pouvant monter jusqu’à 2,80 mètres. Si Elodie Boutry aime se définir comme peintre il faut donc envisager cette installation in situ comme des « excroissances de la peinture ». Inscrit dans la continuité du travail qu’elle entreprend depuis maintenant quatre années, ces modules nous rappelle deux évènements auxquels elle a récemment participé : L’art dans les Chapelles, un festival breton durant lequel différents artistes avaient composé dans plusieurs chapelles de Pontivy et Horizons, Arts Nature en Sancy où l’artiste avait construit un véritable tunnel pictural en pleine montagne.

 

Mathématiques et patrimoine 

Cette fois-ci Elodie Boutry complexifie son travail à la fois formellement et conceptuellement. Sa rencontre avec un ébéniste lui a permis de construire davantage ses formes géométriques. A cela s’ajoute sa passion pour l’origami et les mathématiques : pour Cosmicisme elle a choisi comme point de départ la suite de Padovan, un enchainement grâce auquel des triangles équilatéraux finissent par former une spirale.

 

Cette installation modulaire se soumet doublement à l’espace. Le pilier du pont de Saint-Gervais étant clos et mal éclairé, il a fallu trouver des moyens de composer avec ces contraintes. Elodie Boutry est donc allée chercher du côté du cinema où elle a découvert un papier diffuseur de lumière, le dif. Collé à certaines parois de ses pyramides dans lesquelles elle a positionné des lumières, ce papier permet d’intégrer un éclairage qui aurait été disgracieux dans cette espace. Mais comment ne pas prendre en compte la ville de Saint-Gervais, sa géographie et son patrimoine ? Cernée par les montagnes, elle abrite le point le plus haut du Mont-Blanc. Ces paysages montueux Elodie Boutry ne les éclipse pas de son installation. Ses pyramides anguleuses font évidemment référence au paysage qu’offre la commune. L’artiste s’est également employée à trouver des couleurs proches de celles que l’on pouvait rencontrer dans la région. Son bleu cobalt renvoie à celui présent sur la fresque de l’église baroque de Saint Nicolas de Véroce.

La fin inéluctable d’un travail éphémère

Sensible à la notion d’écologie et frustrée de voir disparaitre ses installations éphémères Elodie Boutry proposera également lors du finissage de l’exposition, le 28 octobre prochain, d’acheter individuellement ces pyramides. Pour moins d’une centaine d’euros il sera donc possible d’acquérir l’une de ces oeuvres avec comme unique condition que celle-ci passe par la porte. Un clin d’oeil poétique au sous-titre de son exposition « Tout doit disparaitre » pour lequel elle s’appuie sur la philosophie de LoveCraft, un pessimiste qui développait l’idée d’une fin inéluctable.

L’exposition d’Elodie Boutry créer donc un syncrétisme entre le patrimoine de la Haute-Savoie et l’art contemporain. Une belle réussite qu’il est donné de découvrir à partir du vendredi 9 juin et jusqu’au 28 octobre 2017.

Visuel : Camille Bardin

Infos pratiques

Concert d’Ariana Grande à Paris: « Vivre normalement est devenu un acte militant »
« Hérétiques » et  « Ode to the Attempt » : de la fatigue au repos
Camille Bardin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *