Expos
Chanel n°5, exposition sensorielle sur la naissance d’une essence

Chanel n°5, exposition sensorielle sur la naissance d’une essence

16 mai 2013 | PAR Mariska Konkoly

« Le numéro 5, le 5, mon chiffre de chance, ce sera le n°5 de Chanel ».

chanel expositionAutour d’une senteur absolue se croisent la magie des poètes, l’interprétation artistique, le chant des miroirs et un appel à l’histoire qui porte le nom de Chanel n°5. Une armoirie qui tient en son sein une balade suspendue de lumière et de transparence qui s’est ouverte au Palais de Tokyo. Un voyage sensoriel et manifeste du temps au-delà des fragments de mémoire qui ont fait naître cette ode odorante.

Non loin, au coin de la rue de la Manutention, un jardin s’éveille. Champêtre et bucolique, il introduit avec une poésie éphémère, le doux voyage des senteurs. C’est l’artiste Piet Oudolf qui pour la première fois en France a disposé avec esprit plus de 7000 plantes, qui chantent la venue des visiteurs sous un ciel chaotique. La nature, comme premier symbole de ce qui constitue l’essence même d’une senteur qui porte en son âme les premières notes d’un parfum.

Une joie ensuite se poursuit où, au travers d’une scénographie d’ailleurs se dessinent sous le verre des morceaux de mémoire. Une ambivalence qui se veut épurée à l’extrême, pas de cartel, juste des mots. La balade s’accompagne d’un audio-guide (distribué gratuitement) et d’un livre d’exposition offert en miniature du spectacle. Sous les glaces, le vide s’empreint de valeur au contact des archives qui, deci-delà se prédisposent au regard. La ligne et le poème, l’inspiration du temps complètent et inventent avec mesure le parfum nommée gravure.

« Pour être irremplaçable, il faut être différente » Gabrielle Chanel

Francis PicabiaAutour de la Mademoiselle, se baladent des messages d’amour, des croquis cubistes qui revisitent ce flacon pur et iconique inspiré par l’air du temps où virevolte Picasso notamment. Des textes et des partitions, Cocteau en maître de la page s’évanouit sous les mots : « La mode meurt très jeune et cela l’éclaire d’une sorte de phosphorescence d’une époque, d’une joie qui nous émeut ». Les artistes accueillent et composent l’inspiration en palettes, de l’absurde au surréalisme. Des réinterprétations plastiques qui ne boudent pas Dada ni Dali en bouteille moustachue. Apollinaire se parade, Pierre Reverdy en influence artistique inspire et métamorphose. Une page s’ouvre sur ce qui a engendré la senteur, sur ce qui a façonné ce flacon aérien et avant-gardiste. La vie contemporaine étend son existence sous les vitrines centrales de l’espace, renfermant des livres blancs,  comme un instant candide et épuré, une splendeur sans faste et pourtant.

 « Ce parfum vous entraîne dans son sillage dans tout l’empire Chanel » Justine Picardie

Pablo PicassoLe temps et l’histoire ont inventé un flacon, façonné des lignes et des peintures plastiques. Mais à l’étage, c’est l’odorat qui se met à l’épreuve par-delà l’essence de Chanel n°5 qui laisse une trace odorante et manuscrite à la fois. La pièce s’embaume ainsi de l’odeur éternelle. Les vitrines, toujours présentes renferment alors des livres qui s’unissent en une bibliothèque mouvante perdue au milieu des fauteuils. Le visiteur peut alors se perdre dans les senteurs et les mots, découvrant des herbiers de verre. Ainsi s’échappent les volutes du n°5, senteur composée de près de 80 ingrédients à l’image d’un jardin, comme un écho à l’entrée luxuriante. Le passage sensoriel se termine par une projection, image mouvante de Chanel autour d’une fragrance alors immortelle.

Exposition Chanel n°5, du 5 mai au 5 juin 2013, Palais de Tokyo. Entrée gratuite pour tous.

Légendes : Affiche de l’exposition Chanel n°5. Guillaume Apollinaire « Calligramme à Pablo Picasso », mai 1917. Francis Picabia, « Cannibale, n°1 », 25 avril 1920.

Visuel (c) : DR

« Elena’s Aria » d’Anne Teresa de Keersmaeker : un trouble obsessionnel compulsif
Cannes, compétition : François Ozon dans l’ombre d’une jeune et jolie fille en fleur
Mariska Konkoly

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture