Expos
Agnès b. va ouvrir sa propre fondation d’art à Paris à l’automne 2018

Agnès b. va ouvrir sa propre fondation d’art à Paris à l’automne 2018

17 août 2018 | PAR Antonin Gratien

La création d’espaces dédiés à la culture est décidément très en vogue auprès des personnalités du monde de l’économie, de l’industrie, et de la mode. Cette année, c’est au tour d’Agnès Troublé de se lancer dans l’aventure.34387750_1799493793440435_6165276595352240128_n

En voilà une belle nouvelle ! Avec l’ouverture imminente d’une « Fab », la fondatrice émérite de la marque Agnès b. fait encore un peu plus la preuve de son amour pour le monde des arts. Pour rappel, Agnès Troublé avait très rapidement marqué ses affinités artistiques par des collaborations mode avec des personnalités internationales, dont Harmony Korine et David Lynch, pour ne citer qu’eux.

Dès 1984, la créatrice avait par ailleurs ouvert dans la capitale la « Galerie du jour« . Cette librairie-galerie avait accueilli une véritable pléthore d’artistes peintres, photographes, graffeurs… À cette initiative s’etait adjointe l’édition d’un périodique entièrement dédié à l’art contemporain Le point d’ironie. Le concept ? Une carte blanche donnée à un artiste pour composer le magazine. Celui-ci est ensuite gratuitement distribué en musée, galerie, et points de vente de la marque Agnès b. Là encore, le moins que l’on puisse dire, c’est que le prestige des collaborateurs fait rêver : Christian Boltanski, Louise Bourgeois, ou encore Yoko Ono – excusez du peu.

En 2009, un fond de dotation avait également été créée en vue d’accompagner des ONG sociales, et organiser des opérations de mécénat pour soutenir la nouvelle scène artistique mondiale.

On le voit, la création d’une « Fab » Agnès b. a tout du point d’aboutissement d’une démarche de longue haleine en faveur de la promotion de l’art contemporain, sous toutes ses formes.

Après quelques mois de prospection concernant l’emplacement, une décision a finalement été prise. C’est sur la nouvelle place Jean-Michel Basquiat dans le XIIIème arrondissement que la Fab de 1400m2 s’érigera bientôt (coïncidence ? On ne croit pas). On pourra y voir non seulement les collections personnelles de la créatrice, soit plus de 5000 oeuvres en stock, mais également des expositions rotatives. Dans un souci de démocratisation culturelle et de philanthropie sociale, on sait déjà que ces dernières seront totalement libres d’accès.

Rendez-vous le 29 septembre prochain pour assister à l’inauguration officielle de la place !

36706317_1844972478896958_3643733370686406656_n

Visuels : © Portrait d’Agnès Troublé /Logo officiel de la Fab

« Ce que l’homme a cru voir »: plongée dans le passé par Gautier Batistella
« Nuit sur la neige » de Laurence Cossé : Je me souviens…
Antonin Gratien

One thought on “Agnès b. va ouvrir sa propre fondation d’art à Paris à l’automne 2018”

Commentaire(s)

  • Mouton

    En souhaitant qu’Agnès B ne tombera pas dans l’auge de l’art content pour rien.

    septembre 10, 2018 at 14 h 48 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture