Fictions

« Ce que l’homme a cru voir »: plongée dans le passé par Gautier Batistella

« Ce que l’homme a cru voir »: plongée dans le passé par Gautier Batistella

16 août 2018 | PAR Yaël Hirsch

Avec Ce que l’homme a cru voir, Gautier Bastistella livre un roman qui a des allures de Western de couple et de mémoire.

[rating=4]

Au quotidien, Simon est un homme parfait : parisien, poli, travailleur et en couple avec la jolie professeure Laura qu’il rend plutôt heureuse, avec qui il vit et qu’il a même épousée. Mais de fait, Laura en sait très peu sur le passé de son homme. Un coup de fil d’une mystérieuse Sarah, un week-end entre amis écourtés pour se rendre dans le Sud et la mort du copain d’enfance, Antoine, rouvre les portes du passé…

Ancré dans un Sud aussi familier que le héros semblait froid et pratiquant l’anamnèse avec précision et au rythme des rencontres des personnages, Ce que l’homme a cru voir a un côté Western maîtrisé très agréable et aussi poli que son héros. Les traumatismes de l’enfance épongent mais jamais en bloc sale et l’on est tenu en haleine, jusqu’au bout par un héros trop discret qui a l’élégance ultime de ne jamais se dédire plus que nécessaire. Un roman d’ambiance réussi.

Gautier Baristella, Ce que l’homme a cru voir, Grasset, 2018, 19 euros. Sortie le 22/08/2018

Visuel : couverture du livre

Disparition d’Aretha Franklin : 3 morceaux de légende
Agnès b. va ouvrir sa propre fondation d’art à Paris à l’automne 2018
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *