Arts
Agenda expos de la semaine du 31 décembre

Agenda expos de la semaine du 31 décembre

31 décembre 2020 | PAR quentin didier

Si vos bonnes résolutions pour 2021 c’est d’aller encore plus au cinéma, au musée, au théâtre (quand ça sera possible), bref d’encore plus soutenir le secteur culturel, c’est parfait ! Voici une sélection d’expos en galerie et en ligne pour tenir cette bonne résolution et démarrer 2021 sous les meilleurs auspices !

Sensory memory de Bruno V. Roels – 28 Vignon Street (en ligne)

L’artiste Bruno V. Roels présente sur la plateforme d’art en ligne 28 Vignon Street, une exposition photographique monomaniaque. Les clichés de cette œuvre capturent un palmier mais le papier a été bougé au cours du procédé. En résulte une multitude de photos similaires mais aussi différentes avec leurs propres singularités. L’artiste a parfois retouché manuellement ces clichés avec de l’encre. Bruno V. Roels centre son exposition sur la répétition et la variation de cette dernière. Comment chaque élément peut-être presque similaire mais aussi différent à la fois ? Pour Sensory memory le photographe capture son sujet préféré : un palmier. L’exposition est une réflexion sur la mémoire et le procédé de première impression. Sensory memory est à retrouver en ligne gratuitement à cette adresse !

Primordial Beginnings de Robert Smithson – Galerie Marian Goodman

Il ne vous reste que quelques jours (jusqu’au 9 janvier exactement !) pour profiter de l’exposition Primordial Beginnings de Robert Smithson à la Galerie Marian Goodman. Robert Smithson est un artiste américain du XXe siècle qui a redessiné les contours de l’art et grandement influencé l’art contemporain. La Galerie Marian Goodman propose une exposition sur un travail artistique réalisé en 1972 par Smithson sur « l’exploration des origines et des commencements primordiaux, la nature archétypale des choses ». Un retour à la vie primitive et à la nature qui entre aujourd’hui en résonnance avec le désastre écologique causé par l’homme. Robert Smithson a en quelques sortes anticipé cette opposition nature/culture entreprise par l’homme occidental moderne. L’artiste autodidacte réalisa alors de nombreuses peintures sur papier pour illustrer son travail « d’acteur écologique » selon ses termes. On ne vous recommande que chaudement cette superbe exposition disponible jusqu’au 9 janvier Galerie Marian Goodman.

Visite du Palais Bulles de Pierre Cardin – Ad magazine (en ligne)

Le célèbre et mondialement reconnu couturier français Pierre Cardin vient de nous quitter. Il laisse derrière lui tout une œuvre et des années de travail. Ad magazine propose une visite virtuelle de son célèbre Palais Bulles. Construit en 1984 par les architectes Pierre Bernard et Antti Lovag, il était la résidence de Pierre Cardin depuis 1992. Un ovni architectural où la forme ovale est prédominante. Découvrez cette archaïque résidence de plus de 1200 mètres carrés qui semble sortie d’un univers parallèle à travers une dizaine de superbes clichés qui capturent cette ambiance si particulière. Le Palais Bulles est prisé depuis de nombreuses années par la mode et les arts visuels. N’hésitez donc pas à jeter un coup d’œil à la résidence iconique de Pierre Cardin à cette adresse !

Life in color de Jacques Henri Lartigues – 28 Vignon Street (en ligne)

Pour mettre un peu de couleur et de gaité en ces temps moroses on vous propose l’exposition Life in color en ligne gratuitement sur 28 Vignon Street. La plateforme propose de plonger dans l’œuvre du photographe français Jacques Henri Lartigues à travers de superbes clichés argentiques et polaroids réalisés dans les années 70 et 80. C’est un véritable voyage dans ces deux décennies qui est proposé avec l’exposition Life in color. Jacques Henri Lartigues y a capturé des moments géniaux notamment en Amérique. Un agréable moment pour s’évader entièrement disponible en ligne ici.

Tobey or not to be ? de Mark Tobey – Galerie Jeanne Bucher Jaeger

Pour le 130ème anniversaire de l’artiste américain, la Galerie Jeanne Bucher Jaeger propose une exposition rétrospective. Mark Tobey marque de son vivant l’art moderne avec des œuvres rares, mais intimes et profondes. Il travaille dès les années 40 et exposent ses premières œuvres dans la décennie suivante. Des questions philosophiques existentielles parcourent son œuvre, une caractéristique que reprend cette exposition par son titre Tobey or not to be ? Cette exposition regroupe près de 40 œuvres essentielles de Mark Tobey réalisées entre 1940 et 1970. Un riche catalogue proposé jusqu’au 12 février.  

Visuel : ©Gustavo Medde Creative commons

Meilleurs vœux culturels pour 2021 !
Mort de Robert Hossein grand homme de théâtre et de cinéma
quentin didier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture