Expos

3 expositions à ne pas manquer en marge de la FIAC

3 expositions à ne pas manquer en marge de la FIAC

20 octobre 2018 | PAR Alexia Blick

Si vous avez découvert bon nombre d’exposants à la FIAC, vous allez surement tomber sous le charme de ces expositions qui se tiendront en parallèle de cette cuvée 2018. Toute La Culture a donc sélectionné pour vous, 3 expositions qui bouleversent les codes établis.

Pour sa 45e édition, la FIAC accueille une sélection pointue de 195 galeries d’art moderne, d’art contemporain et de design. Des exposants éclectiques, venus de 27 pays, pour partager leur art. Jusqu’au 21 octobre, sous la verrière du Grand Palais. En marge de la foire, des expositions s’inviteront, elles, dans différents lieux parisiens comme le Petit Palais, le Palais de Tokyo ou encore au Studio des Acacias, pour prolonger le plaisir des amateurs d’art. 

« Valérie Jouve »

Petit Palais – 01 53 43 40 00

13 octobre – 13 janvier 2019

Résultat d’un travail de symbiose entre l’humain et son environnement, les photographies de Valérie Jouve s’accordent parfaitement avec les peintures classiques présentent au Petit Palais. Des mises en scènes urbaines où la femme qui brille par sa présence est au centre de l’image, comme dans l’art romantique. 

Carte blanche à Tomas Saraceno 

Palais de Tokyo – 01 81 97 35 88

16 octobre – 6 janvier 2019 

Mélange d’art, d’architecture et de design, les installations de Tomas Saraceno sont d’une beauté incomparable. Figure de l’art environnemental contemporain, l’artiste défient les lois de la gravité et de la réalité, pour apporter sa vision du monde futur. Un univers en transparence, fait de couleur et de matières. 

« Your are my petrol, my drive, my dream, my exxhaust » Laure Prouvost 

Studio des Acacias – 01 58 05 49 83

19 octobre – 10 novembre 2018

Sélectionné pour représenter la France à la Biennale de Venise 2019, Laure Pruvost met lumière à travers des réalisations ultra soignées, la dualité de notre monde. Vidéaste et designer, elle mêle dans ses créations humour et réflection et propose une vision novatrice de l’art. 

Visuels : © Images libres de droit.

« Dorothea Lange : Politiques du visible » au musée du Jeu de Paume
Tomas Saraceno : une proposition vibrante au Palais de Tokyo
Alexia Blick
Madame vernissages mais aussi mordue d'électro, de photos et d'archéologie! Laissons l'art nous envoûter...

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *