Design

Les Arts de l’Islam au Louvre

Les Arts de l’Islam au Louvre

Après de nombreuses années d’attente, le Musée du Louvre s’apprête le 22 septembre prochain à ouvrir ses nouvelles salles consacrées aux Arts de l’Islam. Si Youssou Ndour et Sidi Larbi Cherkaoui, deux de ses invités majeurs, lui ont déjà fait faux bond, le Musée prévoit néanmoins un programme chargé s’étendant jusqu’au printemps 2013…

Le Louvre invite le public à découvrir la collection des Arts de l’Islam à travers une série de conférences. Le 21 septembre, des spécialistes présenteront les oeuvres majeures telles que le Suaire de Saint-Josse, le porche du Qasr Rumi ou encore les peintures et dessins de la collection du Châh’Abbâs Ier. Le projet architectural et muséographique sera dévoilé lors d’une conférence le 6 octobre en compagnie notamment des architectes Mario Bellini et Rudy Ricciotti. Aussi, de nombreuses interventions consisteront à révéler l’avancée des recherches archéologiques en terre d’Islam, telles que les fouilles récentes menées à l’Est de Louxor.

Outre la présentation des collections, le Louvre a fait appel à différentes personnalités. Toutefois, des cinq invités ayant « carte blanche », le musée n’en affiche plus que 3 suite au désistement de Sidi Larbi Cherkaoui et Youssou Ndour, s’excusant d’un agenda ministériel trop chargé. Celui-ci devait donner une conférence le 28 septembre suivie d’un concert le 29 sur l’esplanade du musée. Le projet consistant à choisir les invités en vue d’illustrer la diversité de l’Islam tant historique, géographique que culturelle, est ainsi contrarié, contraint d’évincer le pendant africain et maghrébin pour ne retenir que les 3 autres invités, Abbas Kiarostami, Orhan Pamuk et Walid Raad représentant respectivement le Moyen-Orient ou l’Asie.

C’est Abbas Kiarostami qui ouvrira les festivités avec, le 3 octobre, son film Roads invitant le public à un long périple cinématographique. Le 14 octobre, l’Iran s’emparera de l’auditorium avec Shirin, film interrogeant par la représentation d’un poème d’amour persan du XIIème siècle, les enjeux du théâtre qu’est la vie. D’autres projections de films d’Abbas Kiarostami tels que Five ou Frontière côtoieront la lecture des poèmes de l’artiste par Jean-Claude Carrière le 15 octobre.

Ce programme déjà prometteur bien que modifié, n’est qu’un avant-goût des festivités à suivre. Il faudra se montrer encore patient pour connaître l’ensemble des évènements et les interventions proposés par les deux autres invités…

 

Crédit photo :

Tapis « vase » Iran, Kerman ( ?), XVIIe siècle Coton et laine, L. 350 cm ; l. 105 cm Acq. 1984, inv. MAO 717 © RMN / Jean-Gilles Berizzi

Porche d’époque mamlouke du Qasr Rumi Égypte, Le Caire, XVe – début du XVIe siècle Reconstitution des quatre parois et de la voûte du porche Calcaires jaunes et blancs sculptés ; grilles modernes en fer forgé et cadre en châtaignier Musée du Louvre, département des Arts de l’Islam © 2012 Musée du Louvre / Hervé Lewandowski

Plat au porte-étendard Iraq, Xe siècle Céramique à décor de lustre métallique D. 31,7 cm Don M. Maurice-Bokanowski, 1949, inv. MAO 23 © 2008 musée du Louvre / Raphaël Chipault

 


 

London 2012 : cérémonie de clôture
Adieux au « Gepetto d’ET »
DIANE ZORZI DU MAGAZINE DES ENCHÈRES

5 thoughts on “Les Arts de l’Islam au Louvre”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *