Actu

Une polémique qui n’a rien d’accessoire : Accessoires de mode sous l’Occupation

20 mai 2009 | PAR Benj

Parlons d’accessoire.

Une exposition de mode trois fois reportée par la Mairie de Paris, c’est accessoire.

Une exposition de mode trois fois reportée par la Mairie de Paris, au motif d’une non-conformité à la vision « municipale » de l’Occupation : ou est-ce encore accessoire ?

Une exposition de mode trois fois reportée par la Mairie de Paris, qui menace de l’être une quatrième, par crainte municipale de reproduire la polémique « Zucca » : est-ce toujours accessoire ?

Souvenez-vous : l’année dernière, au mois d’avril, l’exposition Des parisiens sous l’Occupation, présentant un Paris photographique trop ensoleillé et insouciant des années 1940 et 1944, était mise en cause. Les sympathies nazies du photographe Zucca et son appartenance au journal de propagande Signal rendaient son travail sujet à caution. Nulle trace donc dans ses images d’actes de Résistance, de rafles juives ou de queues de rationnement, pourtant quotidiens dans un Paris occupé. Toutes les photographies présentaient des Parisiens souriants, comme si l’Occupation ne les affectait que dans une moindre mesure. Mais cette facette, même tronquée, ne contenait-elle pas sa part de vérité, celle d’une France qui collabore ou qui vit malgré les « années noires », sans résister ? Toutefois, ce qui a été logiquement reproché aux commissaires d’exposition fut l’absence de contextualisation : les premiers visiteurs ne savaient pas dans quelles circonstances avaient été pris ses beaux clichés couleurs.

chaussure

Parlons d’accessoires.

Un soulier compensé à bride, décoré des drapeaux alliés, est reproduit sur l’affiche de la future exposition « Accessoires de mode sous l’Occupation. Paris 1940-1944). Au musée Galliera, partenaire de l’exposition, on nous a répondu que cette affiche très consensuelle visait à rassurer la Mairie.

Le communiqué de presse, réécrit, selon cette même source, par le service culturel de la Mairie de Paris, traduit le manichéisme de l’Histoire officielle de l’Occupation. Oui, un sac à double fond conçu pour dissimuler des tracts de Résistance fera bien face à un foulard dont l’imprimé représente Pétain ! Mais le propos originel de l’exposition n’était-il pas de montrer la coquette débrouillardise de la grande majorité de ces Parisiennes ni résistantes ni collaborationnistes ? Enfin, toutes les photographies qui devaient représenter ces Parisiennes accessoirisées seraient retirées de l’exposition, polémique Zucca oblige !

Exposition : Accessoires de mode sous l’Occupation, Paris 1940-1944 (finalement maintenue)

Du 20 mai au 15 novembre 2009, en partenariat avec le Musée Galliera.

Lieu : Mémorial du Maréchal Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris – Musée Jean Moulin, Jardin Atlantique, 23, allée de la 2ème DB – Paris 15e
Métro : Montparnasse Bienvenüe

Baby baby baby parodiée, avec des hommes… nus
Critique du final de 24 heures chrono saison 7
Benj

3 thoughts on “Une polémique qui n’a rien d’accessoire : Accessoires de mode sous l’Occupation”

Commentaire(s)

  • Hugo

    Bonjour, c’est avec plaisir que je lis cet article,
    J’ai été mi au courant il y a quelque temps de la polémique autour de cette exposition qui sera ouverte demain, pourriez-vous me communiquer le plus rapidement possible le communiqué de presse que vous évoquez dans votre blog? Je souhaiterais le comparer avec le nouveau communiqué, paru aujourd’hui… Cordialement, Hugo Vitrani

    mai 19, 2009 at 1 h 00 min
  • Fanny

    Bonsoir !

    Je travaille actuellement sur la Mode sous l’Occupation : quelle légitimité dans la mémoire historique et suis tombée sur votre post. C’est très enrichissant et surprenant d’apprendre que cette exposition a été polémique ! Je voulais comparer les deux communiqués de presse mais malheureusement la première version n’est pas disponible ! L’auriez-vous conservé ? Je suis interpellée par ce soucis que nous avons aujourd’hui encore à assumer quelque part notre histoire. Merci de me répondre si longtemps après… :)

    février 18, 2011 at 22 h 52 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *