Actu
Une exposition contre l’homophobie saccagée à la Mairie du IIIe arrondissement de Paris

Une exposition contre l’homophobie saccagée à la Mairie du IIIe arrondissement de Paris

24 juin 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

« A quelques jours de la marche des fiertés, les photographies d’Olivier Ciappa accrochées sur les grilles du square du Temple ont été vandalisées à plusieurs reprises. Ces actes homophobes aussi détestables que stupides montrent combien il est nécessaire tous les jours de lutter contre les discriminations sous toutes leurs formes ».

1013801_10151689874029868_1893196482_nC’est en ces termes que le maire de la mairie du troisième arrondissement de Paris, Pierre Aidenbaum a manifesté son effroi devant les actes de dégradations commis dans les nuits de vendredi à samedi et de samedi à dimanche. Jointe par téléphone, Flora Botler, conseillère d’arrondissement déléguée à la lutte contre les discriminations, raconte : »C’est ma délégation qui s’occupait de cela. Chaque année on « marque le coup » pour la marche des fiertés. Cette année nous avons été contactés par Olivier Ciappa ». Elle ajoute « ce qui est pertinent dans cette exposition c’est qu’elle présente des personnalités, qui peuvent être hétérosexuelles, dans des postures du quotidien, banales, de couples homosexuels.

L’exposition « les couples imaginaires » comprenait 34 clichés partagés entre les grilles de la mairie et celles du square du Temple qui lui fait face. Dans la nuit de vendredi à samedi des photos ont été saccagées, l’acte a été reconduit le lendemain. « C’est un choc pour nous. On a souvent des expos sur les grilles de la mairie, il n’y a jamais eu de telles réactions. Il y a deux ans on avait un calicot pour la marche des fiertés qui avait été brûlé. Mais là, ça a nécessité une forme de préméditation.

A la question de savoir s’ il s’agit ici d’un acte délibérément homophobe, Flora Botler répond oui sans hésiter : « c’est délibéré, les coupures sont arrondies, ce n’est que d’un côté, mais ce n’est pas particulièrement signé, même s’ il y a eu des interpellations policières.Les endroits qui ont été violemment arrachés ne laissent aucun doute sur l’intention des criminels ».

En tout 15 photos ont été lacérées. L’exposition est également présentée à la mairie du Xe arrondissement, mais à l’intérieur de l’établissement. Elle est là-bas, restée en bon état.

Le vernissage aura lieu  comme prévu, mercredi à 18H30. La mairie installera des retirages des photos qui seront positionnés au dessus de celles agressées.

Visuel : (c) Axel Ouidir

Monstres et cie retournent à l’université le 10 juillet au cinéma : un succès déjà certain
Les films de l’été : petite sélection des toiles à ne pas manquer
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *