Actu

Punks, autistes et vainqueurs de l’Eurovision ?

Punks, autistes et vainqueurs de l’Eurovision ?

03 mars 2015 | PAR Simon Théodore

« C’est pas avec ça qu’ils gagneront ! » déclarait Michel Drucker à propos de la participation de la Finlande en 2006. Riffs acérés, chanteur qui éructe, les Finlandais ont choisi leurs représentants pour le concours de l’Eurovision 2015. Se déroulant à Vienne le 23 mai, les punks de PKN (Pertti Kurikan Nimipäivät) côtoieront Lisa Angell (France) ou encore IL Volo (Italie) lors de cette mythique cérémonie.

Avoir les cordes vocales d’une véritable cantatrice ne suffit plus pour gagner ce concours. On se souvient que la drag queen autrichienne, Conchita Wurst, avait créé la surprise lors de la cérémonie 2014 avec la chanson Rise Like a Phoenix. Le temps est à l’excentricité et à l’originalité. Déjà en 2006, le titre Hard Rock Hallelujah des monstres de Lordi avait transformé ce moment en messe diabolique. Les Nordiques savent donc bousculer les moeurs et remettent le couvert au printemps en présentant, cette fois-ci, un groupe de punk…dont les membres sont autistes !

Dans la lignée des Ramones, les quadragénaires de PKN jouent un punk énergique, carré et calibré pour faire remuer les têtes lors de cet événement parfois un peu pompeux. Fondé en 2009 lors d’un atelier pour personnes souffrant de déficience mentale, ce groupe arbore déjà près de 15000 fans sur le réseau social Facebook. Déjà reconnus dans leurs pays, ils ont été élus lors la finale de la compétition nationale avec 37% des votants.

« Il faut toujours que je me repose
Il faut toujours que je dorme
Il faut toujours que je me lève
Il faut toujours que je prenne une douche »

Ce sont les paroles scandées dans la chanson qu’ils interpréteront en Autriche. Arborant pour certains le symbole anarchiste sur les vestes patchées, ces artistes n’ont pas honte de leur handicap et dénoncent fièrement la condition des personnes souffrant d’autisme. Ils ont d’ailleurs donné un concert de charité aux côtés de Mr Lordi, en 2014, dont les bénéfices ont été reversés à une association pour les autistes du Mozambique.

Pourquoi ne gagneraient-ils pas? Le documentaire, The Punk Syndrome, réalisé en 2009 et montrant comment le groupe utilise la musique punk comme échappatoire à leur handicap, a déjà été primé à plusieurs festivals : prix du public au festival de Tampere 2012, prix du public au festival d’Austin 2013. Rebelles et anticonformistes, c’est plus leur esprit punk que leur maladie qui risquerait de refroidir le jury. Dans tous les cas, réponse le 23 mai et il y aurait plus à parier sur leur victoire qu’en la capacité d’ouverture musicale de l’homme qui a vu naître la télévision…

Visuel : Creative Common

« Hic & Hec » du Comte de Mirabeau, entre les lumières et l’incendie…
Mabrouck Rachedi, le cœur a ses déraisons…
Simon Théodore

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *