Electro
Entre techno et punk, Louisahhh dompte son intimité la plus sombre

Entre techno et punk, Louisahhh dompte son intimité la plus sombre

09 mars 2021 | PAR quentin didier

La DJ et productrice américaine présente un premier album, plus personnel que jamais. « The Practice of Freedom » est un puissant exutoire qui signe la rédemption de l’artiste sur ses anciens démons. Une reconquête de son esprit et de son corps qui s’accomplie avec de dures sonorités industrielles.

Louisahhh commence sa carrière dans son pays natal avant de la poursuivre en Europe et plus particulièrement en France. La jeune femme se fraye un chemin vers une place de choix dans le paysage de la techno. Son style rugueux qui prend racine dans le rock alternatif des années 90, incorpore régulièrement un chant punk rageur. Elle signe chez Bromance, la maison de disques du producteur français Brodinski, avant de voler de ses propres ailes avec son propre label RAAR : « A techno label for punk rockers, a punk rock label for techno-heads ». Après avoir multiplié singles et EP, Louisahhh revient avec un premier album catharsis puissant et enivrant.

La nécessité de se trouver

The Practice of Freedom est une quête physique et philosophique. Louisahhh s’est perdue dans l’antre de l’addiction à l’alcool et à d’autres drogues. Mais n’était-ce finalement pas une manière de se trouver ? De l’expérimentation de la sobriété face à ces problèmes, la jeune femme (re)découvre et affirme ses plus profonds désirs comme le BDSM, tout un pan enfoui de sa sexualité. Une manière pour elle de reprendre possession de son corps trop souvent atomisé par ses tendances toxicomanes. Il n’est plus question de fracasser son être entier pour ne plus rien ressentir, il est devenu nécessaire de se connecter à son for intérieur. Louisahhh recherche la paix intérieure, explorant toutes les facettes de son âme, de ses peurs et angoisses, à ses chagrins et ses joies, en passant par ses fantasmes et sa rage la plus pure.

Une lutte féroce

La DJ, productrice, et particulièrement chanteuse ici, libère une énergie salvatrice sur l’entièreté de son projet. Sur des morceaux comme « Love is a Punk », « Like a shot » ou « No pressure », Louisahhh contient tant bien que mal ses pulsions et s’engage en direction de son désir d’émancipation. Elle rugit comme un animal féroce enchaîné depuis bien trop longtemps, transformant sa frustration en force. La liberté s’obtient par la force lorsqu’on lutte contre soi-même. En témoigne des morceaux plus brutaux encore comme « Ferocious (Contained) », « Chaos » ou « Corrupter » qui rappellent les grandes heures de Nine Inch Nails (influence plébiscitée par Louisahhh). Les sonorités rock, électroniques et industrielles sont alors appuyées par des rythmiques soutenues qui tabassent le corps. Rebekah, reine incontestable de la techno hard, ne s‘y trompe pas lorsqu’elle remixe dans une version purement techno le titre « Numb, Undone » (à écouter évidemment).

Approcher la transcendance

La lutte intérieure est acharnée : « resist, surrender, resist » clame Louisahhh dans « Chaos ». Avec une voix profonde plongée dans de la reverb, l’artiste revêt l’aura d’une sorcière résolument moderne, affirmant avec véhémence sa féminité et son identité. Même si les émotions paraissent noires, The Practice of Freedom est une rédemption à gros coups de décibels. Louisahhh trouve sa voie après trop de journées torturantes « Woke up, still high » (Master). Elle signe par ailleurs avec ce titre aérien un morceau d’une beauté à couper le souffle.  

Avec un disque qui signe une farouche quête de liberté, Louisahhh se réapproprie son corps et son esprit. L’artiste fait face à ses propres ténèbres pour redevenir maitresse d’elle-même. The Practice of Freedom est le récit d’une dure rédemption où la jeune femme s’est reconstruite après s’être détruite. Une leçon de vie pure mise en musique avec brio, où se côtoient dans un ordre inchangeable : frustration, rage, puis espoir.

The Practice of Freedom sera disponible vendredi 12 mars, vous pouvez déjà découvrir le clip du titre Numb, Undone.

 

The Practice of Freedom

Tracklist :

  1. Love is a Punk
  2. Like a Shot
  3. Chaos
  4. Ferocious (Contained)
  5. Master
  6. No Pressure
  7. Not Dead
  8. Corrupter
  9. A Hard No
  10. Hunter Wolf
  11. Numb, Undone

Visuel : ©Ella Herme Dossier de presse

Deux Norma dissemblables au Teatro Real de Madrid
21è journées cinématographiques : 3 affiches à gagner !
quentin didier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture