Politique culturelle
Tony Gatlif et le Cirque Romanès s’engagent pour la Roma Pride le 1er octobre

Tony Gatlif et le Cirque Romanès s’engagent pour la Roma Pride le 1er octobre

30 septembre 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Samedi 1er octobre SOS Racisme, l’UFAT ((Union Française des Associations Tsiganes), et l’EGAM (European Grassroots Antiracist Movement) organisent la première Roma Pride simultanément dans de nombreux pays d’Europe (Roumanie, Bulgarie, Italie, Lettonie, Norvège,…). Une journée placée sur le signe de la culture.

A Paris, rendez-vous le samedi 1er octobre 15h place du Panthéon pour un rassemblement, avec la participation du Cirque Romanes et du cinéaste Tony Gatlif.  Des concerts,  une exposition photographique et  de prises de parole viendront refuser la stigmatisation et les discriminations envers les tsiganes, roms, gitans, gens du voyage,… La manifestation ambitionne  la suppression du carnet de circulation  à faire viser tous les 3 mois en commissariat ou en gendarmerie.

Benjamin Abtan, Secrétaire Général du European Grassroots Antiracist Movement – EGAM, et les dirigeants d’organisations roms et antiraciste de 21 pays européens signaient récemment un papier dans Libération dénonçant « l’affirmation d’une politique anti-Roms délibérée en France, quelques jours, mois ou années après les insupportables violences racistes subies par les Roms sur tout notre continent. »

L’idée de cette Roma Pride fait référence à la naissance de la Gay Pride, qui loin d’être une fête sans âme, visait à denoncer les violences quotidienne envers la communauté homosexuelle  La descente policière du 29 juin 1969 au Stonewall In a lancé le mouvement.

La manifestation sera suivi d’un spectacle musical au cirque Romanès à 20 h, l’entrée est libre.

J-1 avant la dixième Nuit Blanche
Nouveaux rebondissements dans le procès Jackson
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture