Musique
Nouveaux rebondissements dans le procès Jackson

Nouveaux rebondissements dans le procès Jackson

30 septembre 2011 | PAR Clement Fraioli

Mardi dernier, s’est ouvert le procès de Conrad Murray, le médecin personnel de Michael Jackson, poursuivi pour homicide involontaire sur la star. Des auditions ont donc eu lieu cette semaine, avec notamment celle d’un des membres de la garde rapprochée du chanteur qui amène de nouvelles révélations sur les circonstances de la mort de Michael Jackson.

Le 25 juin 2009, le « Roi de la pop » décède suite à une surdose médicamenteuse, et plus précisément de Propofol, un puissant anesthésiant. Si Conrad Murray a toujours reconnu avoir administré du Propofol à Michael Jackson le matin de sa mort, il récuse néanmoins les accusations du procureur selon lesquelles il aurait abandonné son patient et lui aurait fourni des soins « très éloignés des critères requis ». Les avocats du médecin, eux, plaident le fait que la star était accro au Propofol, et qu’il se serait lui-même administré la dose mortelle.

Le témoignage d’Alberto Alvarez, agent de sécurité de Michael Jackson, prévu pour jeudi, était donc attendu avec impatience. En effet, ce dernier est la deuxième personne à être entré dans la chambre du chanteur le 25 juin 2009, après le Dr Murray. Il a ainsi affirmé avoir dû aider le médecin à dissimuler, avant l’arrivée des secours, des sédatifs, que le procureur a identifiés comme étant du Propofol. Toujours selon Alberto Alvarez, en entrant dans la chambre, il aurait découvert Conrad Murray exerçant des pressions sur le torse de la star d’une main et sur un lit, une réanimation se faisant normalement à deux mains et sur une surface dure.

Ces déclarations jettent donc un doute sur les compétences, et sur l’implication du Dr Murray dans la mort du « Roi de la pop ». Ce dernier risque jusqu’à 4 ans de prison en cas de condamnation.

Tony Gatlif et le Cirque Romanès s’engagent pour la Roma Pride le 1er octobre
Monument jeu d’enfants : s’amuser, il n’y a qu’ça d’vrai
Clement Fraioli

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *