Politique culturelle

Que faire du 104 ?

12 mai 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

L’établissement culturel de la ville de Paris a  ouvert ses portes le 11 octobre 2008 dans les anciens bâtiments des Pompes funèbres municipales, situés entre le 5, rue Curial et le 104, rue d’Aubervilliers. L’ objectif ? Rendre la culture accessible dans un quartier populaire.  En attendant, le 104 est un grand navire vide dont les directeurs n’ont pas été reconduits.

Alors que la prochaine direction,  censée être effective en juin, ne devrait plus être artistique, mais administrative, les noms de directeurs potentiels circulent. Liberation avançait les noms de  José Manuel Gonçalves, de la Ferme du Buisson, et Gérard Chougnet, ex-La Villette, seraient candidats. Depuis peu,  le nom d’Emmanuel Demarcy-Mota, directeur du théâtre de la Ville,  commence à se murmurer,  des initiatives pointent  pour réhabiliter ce lieu atypique et sublime que les deux directeurs n’ont jamais su habiter. Les ateliers d’artistes souvent ouverts au public n’ont pas réussi à créer un effet de masse, on repense évidement au rendez vous raté de la nuit blanche laissant béant la grande nef.

A l’initiative de la revue Mouvement, un collectif occupe pacifiquement depuis un mois le bâtiment pour « un autre 104 » . Des Assemblées générales se tiennent le mardi et le samedi au café du lieu.  Pendant ce temps, le 104 continue de proposer un programme des plus riche . Ce samedi,  des anciens élèves du théâtre de Chaillot tentent de faire remonter les vestiges des mises en scène d’Antoine Vitez.

Des vestiges de théâtre  dans d’anciennes Pompes Funèbres…espérons que cette programmation ne soit pas de mauvaise augure pour ce lieu aux possibilités infinies au cœur de la ville.

 Le 104,    104 rue d’Aubervilliers, 75019 Paris.  Vitez en Voix-Samedi 15 mai, 15h, 18H30 et 21h,  reservation au  01.53.35.50.

Gagnez 2×2 places pour le Bal de l’Elysée Montmartre le 22 mai
Gagnez 5×2 places pour la soirée Carl Cox au Showcase le 15 mai
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *