Politique culturelle
Oui au mariage d’Amour !

Oui au mariage d’Amour !

25 juin 2011 | PAR Bérénice Clerc

25 juin 2011, jour de gaypride à Paris…

En 2011, il est encore nécessaire de manifester pour donner une visibilité et combattre afin d’obtenir des droits pour des personnes amoureuses de personnes du même sexe. Dans cette même manifestation on retrouve également des personnes désireuses de vivre librement leur genre et de ne pas devoir être stériliser pour changer de prénom sur leur papier d’identité…

Aujourd’hui deux personnes heureuses amoureuses et désireuses de partager le chemin de leur vie ne peuvent pas toujours se marier. Les droits fondamentaux et républicains de liberté d’égalité et de fraternité sont bafoués en place publique via une opposition entre hétérosexualité et homosexualité. Pourquoi un débat publique est-il nécessaire pour une simple différence de sexualité ? Une femme amoureuse d’un jeune homme, se verra t-elle demander si elle aime la sodomie ou la fellation afin de savoir si elle peut se marier ou non ? Le mariage religieux a pour but la procréation mais depuis maintenant de nombreuses années, le mariage n’est pas uniquement religieux, en France il s’agit d’un contrat d’union avant tout civil et les homosexuels ne sont pas stériles. Madame Boutin et son parti chrétien mélange le genre politique et religieux et s’oppose au mariage de deux personnes du même sexe au nom de sa ferveur à éduquer les gens à la loi biblique.

Dans le livre de l’Exode il est indiqué chapitre 21 verset 7 la possibilité de vendre sa fille comme servante, madame Boutin ouvrira t-elle ce marché ? L’Exode chapitre 35, verset 2 affirme clairement qu’il faut condamner à mort toutes personnes travaillant le samedi…Il arrive à mon père de le faire, en cas de victoire Mme Boutin me soulagera t- elle de cette tâche ou devrais-je le tuer moi-même ? Le Lévitique chapitre 25 verset 44 nous enseigne que nous pouvons posséder des esclaves hommes ou femmes à conditions de les acheter dans les nations voisines, cela s’appliquera t-il aux Belges ou aux Suisses en cas d’élection de Mme Boutin ? Toujours dans le Lévitique chapitre 11 verset 10 il est noté qu’il est abominable de manger des fruits de mer, ostréiculteurs de tous pays unissez-vous ! Nous pouvons trembler pour les amis masculin de Madame Boutin qui se coupe les cheveux y compris au niveau des tempes alors que cela est absolument interdit  dans le Lévitique chapitre 19 verset 27…Nous vous épargnons les propositions de lapidation pour le port de vêtement de différentes matières par une femme. Au chapitre 21 du Lévitique verset 18, il est indiqué de se rapprocher de l’autel de dieu en cas de problème de vue, une bonne nouvelle pour le déficit de la sécurité sociale mais aussi pour Christine Boutin qui a peut-être besoin de cela pour bien lire la bible avant de s’en revendiquer !

Madame Bachelot a elle estimé en parlant de l’accès au mariage pour les homosexuels « de toutes façons cela se fera  et j’avais remarqué que sur ces sujets à la fin j’ai toujours gagné ». Pour cette petite phrase M Meunier élu du Rhône appel à une cabale dans le clan UMP pour exiger la démission de la ministre…N’y a-t-il rien de mieux à faire dans le Rhône ? Soulignons au passage que la France est un des seuls pays d’Europe à ne pas avoir de parlementaire officiellement homosexuel…Le placard est-il automatique comme dans beaucoup de milieux comme le sport pour espérer une carrière sans encombre et le respect de tous ? Monsieur Sarkozy, Président de la République Française affirme qu’il n’y a pas ou plus d’homophobie dans le milieu du sport : « Je ne crois pas qu’il y ait des problèmes d’homophobie. Il y a dans ce domaine l’exemple du Stade français et de mon ami Max Guazzini, qui a choisi des maillots roses pour ses joueurs. Je ne voudrais pas qu’on laisse croire qu’il y a des discriminations ou de l’homophobie dans le sport. »

Comment expliquer à Monsieur Sarkozy, qu’un homosexuel n’est pas un homme qui s’habille en rose, mais un homme amoureux d’un autre homme, heureux de partager sa vie, son quotidien, ses biens et d’élever leurs enfants en France ou ailleurs. Nous osons à peine citer des propos dégradant et humiliant de Brigitte Barège fière de comparer le mariage pour tous à la légalisation du mariage pour les animaux ou la polygamie…Christian Vaneste de réduire l’homosexualité au plaisir sexuel, ce qui semble triste pour lui à son âge en tant qu’hétérosexuel s’il n’a jamais connu le plaisir sexuel…peut-être est-ce sa frustration qui s’exprime lorsqu’il ose parler d’aberration anthropologique ou de menace pour le respect et la survie de la race…La palme de l’abomination revient à Jacques-Alain Bénisti, député du Val-de-Marne, affirmant lors d’un débat télévisé que permettre à des couples de même sexe de se marier revient tout simplement à autoriser le piratage, le viol et les excès de vitesse…

Évidemment la loi en faveur du mariage pour tous offre la possibilité de l’adoption pour tous et des mêmes droits pour tous les enfants. Organiser une vie commune c’est en effet aussi le droit d’avoir envie de fonder une famille. Et oui deux femmes ou deux hommes en couple ne peuvent scientifiquement faire des enfants mais ils ne sont pour autant pas stérile. Beaucoup d’enfants en France ont deux papas ou deux mamans, une famille avec une vie bien classique, des horaires, des semaines de travail, des impôts, des week-ends, des taxes, des devoirs mais très peu de droits…Pourquoi ? Un enfant pour être équilibré a besoin de deux parents, de soins, de limites et avant tout d’amour, un couple homme femme, un couple homme homme ou un couple femme femme peuvent apporter les mêmes valeurs familiales et le même désir de partage et de survie d’une espèce. Un couple de femmes peut avoir de l’autorité et donner des limites, un couple d’hommes sait changer une couche, bercé son bébé être tendre et même parler du cycle menstruel à leur fille par exemple. Comment ose-t-on interdire l’adoption à des couples aimants et équilibrés ? Un enfant est-il mieux dans un orphelinat ? L’amour et la sécurité ont-ils un lien avec le désir sexuel ? Ce désir sexuel qui interdit également l’accès au don de sang pour les homosexuels mettant en cause leur excès de pratique. Non les homosexuels ne sont pas des bêtes avides de sexe mais des hommes amoureux désireux de construire un avenir plein de sécurité. Non les hétérosexuels ne sont pas toujours fidèles à leur femme, non les hétérosexuels ne se protègent hélas pas toujours avec des préservatifs lors de pratiques libres.

Ne réduisons pas notre société à des pratiques sexuelles, ne laissons pas les différences nous éloigner, ne renouons pas avec des idées nauséabondes et une politique digne de la montée du fascisme, souvenons nous des esclaves, de Rosa Park, des Etoiles Jaunes, des Triangles Roses et offrons à tous la liberté de choisir sa vie dans le respect de l’autre et l’amour de tous.

I Beg for Summer d’ALB: vent de fraîcheur
Robin Renucci à la tête des Tréteaux de France
Bérénice Clerc
Comédienne, cantatrice et auteure des « Recettes Beauté » (YB ÉDITIONS), spécialisée en art contemporain, chanson française et musique classique.

2 thoughts on “Oui au mariage d’Amour !”

Commentaire(s)

  • Dan

    Vive le mélange des catégories conceptuelles, les distinctions floues, les platitudes et les bons sentiments ! Tout est dans tout et reciproquement, sans rigueur aucune… Le mariage homosexuel devra avoir de meilleurs avocats…

    juin 26, 2011 at 0 h 39 min
  • laurent

    La cause du mariage homosexuel gagnerait à être distinguée du droit d' »avoir » des enfants, de les élever ou de les adopter. Vivre ensemble et bénéficier tant de la reconnaissance que des avantages liés au statut marital quand on est du même sexe est un droit qui devrait être reconnu sans difficultés, le plus vite possible.
    Bien que le modèle familial hétérosexuel classique, avec Papa Maman, soit loin d’être une panacée, et qu’il existe autant d’exceptions qu’on veut à ce modèle, cela reste tout de même repère psychologique utile, « analogon » de la complémentarité des gamètes mâle et femelle dont, jusqu’à plus ample progrès, on fait les bébés.
    Qu’on soit élevé par deux papas ou deux maman, suite à un accident de la vie (mère/père décédés, séparation, etc.) est autre chose que d’être issu de ce projet de vie commune et programmé comme tel.
    Confondre les deux causes du mariage homosexuel et de l’homoparentalité comme projet est une source évidente de blocage. Est-ce à dessein ?
    A considérer l’homoparentalité comme une évidence, on ne favorise pas la cause du mariage homosexuel, par ailleurs considéré par ses adversaires comme le cheval de Troie de l’homoparentalité.
    Pour alimenter le débat, je propose donc de distinguer une homoparentalité de fait, responsabilité qui échoit au couple, reçue à la suite de circonstances diverses, et pour laquelle des droits doivent exister, en ayant toujours évidemment pour but le bien-être de l’enfant, d’une homoparentalité comme désir d’enfant, projet du couple, qui est beaucoup plus discutable et problématique eu égard à l’état d’avancement de la civilisation contemporaine, et du modèle dominant des structures de la parenté.
    Que l’envie révolutionnaire des uns n’entrave pas les droits des autres. Dans le cas des familles homoparentales existantes, il s’agit de leur faciliter la vie, et de combattre des inégalités juridiques; dans l’autre cas on parle quand même de bouleversements anthropologiques lourds, qui méritent d’être discutés en tant que tels et séparément. Le destin de la notion de « famille » a toujours été au cœur des grandes utopies politiques. Il est légitime, par ailleurs, que soit écouté le désir d’enfant des couples homosexuels. Mais cette voix ne doit pas être recouverte par une multiplicité de revendications diverses autant que différentes.

    Par ailleurs, le Lévitique n’est pas un « laid viatique » !

    juin 26, 2011 at 11 h 49 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *