Musique
I Beg for Summer d’ALB: vent de fraîcheur

I Beg for Summer d’ALB: vent de fraîcheur

24 juin 2011 | PAR Moriane Morellec

« Simple », « sans prétention », « frais » pourraient être quelques-uns des adjectifs définissant le nouvel EP d’ALB, I Beg for Summer. Une très belle surprise.

ALB c’est Clément Daquin, musicien d’origine rémoise qui partage les studios de Yuksek, échange son batteur avec The Shoes, fréquente les Bewitched Hands et présente John Grape en première partie. ALB, c’est aussi un nouvel EP, plutôt frais, précédent un second album à venir avant la fin de l’année.

« Brand New Start » ouvre l’EP intitulé I Beg For Summer. Sonorités rock, mélodies sympathiques, le côté punchy du titre d’ouverture est plutôt catchy et fait écho aux groupes punk-rock des années 2000 – des influences telles que Good Charlotte ou Green Day. Ce sont The Beatles qui se ressentent dans le deuxième titre de l’EP d’ALB, « Show me your love », autant dans l’écho des voix, que dans l’utilisation des mots ou le placement des harmonies. Cependant, la mélodie se laisse facilement écouter et la belle progression dans la chanson rend le titre plutôt intéressant; de pop légère il se termine sur un son très complet et surprend l’auditeur.

«  Golden Chains » change complètement d’univers où musique des îles se mélange aux sons de jeux vidéos, titre très original et complètement ensoleillé. Le petit coup de coeur de l’EP est « Never Miss You », titre pop-rock très sympa à la mélodie vraiment accrocheuse et aux harmonisations dans la voix agréablement recherchées. L’utilisation du synthé tout au long de la chanson complète bien le groove de la chanson. Un bruit de verre cassé conclut abruptement la chanson, laissant un goût de trop peu.

Même si les influences d’ALB se ressentent clairement dans chaque chanson, Cédric Daquin arrive habilement à innover dans sa musique; il offre un EP à la bonne humeur transversale aux quatre titres, présageant peut-être la ligne directrice de l’album (de qualité) à venir. Un EP très sympa à écouter pendant cette période estivale, en attendant l’album!

Visuels: (c) Ephélide

 

Rubik la hot pop finlandaise venue du froid
Oui au mariage d’Amour !
Moriane Morellec

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *